Actualités

Pas question de participer à des luttes de pouvoirs internes à la majorité

L’opposition ne siégera pas au Conseil municipal

Témoignages.re / 8 août 2009

Hier soir, le maire de l’Étang-Salé, Jean-Claude Lacouture, a réuni son Conseil municipal pour la deuxième fois en quinze jours pour finir un travail commencé le 24 juillet dernier. En effet, ce soir-là, le maire avait réuni son Conseil pour une série d’affaires concernant exclusivement des retraits de délégations, des évictions, des remplacements. L’opposition explique pourquoi elle refuse de participer à de tels débats et rappelle que pendant ce temps, des augmentations d’impôts locaux et du prix de l’eau vont toucher la population.

Lors d’une conférence de presse tenue hier matin, l’opposition municipale a tenu à faire part de sa position à la population après avoir fait le choix de ne pas être présente ni le 24 juillet, ni hier soir. Pour ces élus, pas question de cautionner par leur présence un Conseil municipal qui s’apparente à une mascarade, et qui est une perte de temps pour toutes celles et ceux qui ont comme préoccupation la volonté de faire avancer les revendications de la population de l’Étang-Salé.
L’opposition était représentée par Fabrice Hoarau et Bernarde Leperlier du PCR, Françoise Hoarau du Modem et Jean-Pierre Brunet pour la société civile. Vincent Defaud (Verts), qui est aussi élu de l’opposition, n’a pas participé à cette conférence de presse puisqu’il s’était désolidarisé du groupe en se rendant seul au Conseil le 24 juillet dernier.
Fabrice Hoarau indique que l’opposition n’est pas là pour cautionner des règlements de compte. Les Étang-saléens méritent mieux que ce spectacle affligeant, où des élus s’attribuent des postes. Lors du dernier Conseil municipal, et probablement celui d’hier soir, le maire retire les délégations d’adjoints récalcitrants, et ces derniers qui ne disent pas merci…
L’opposition s’étonne quand même que ce type d’attitude devienne une habitude, voire une institution à l’Étang-Salé. Fabrice Hoarau rappelle que Jean-Claude Lacouture s’est débarrassé de ses plus proches adjoints et collaborateurs. Ainsi, après Théobald Hoarau (1er adjoint) il y a deux ans, après Axel Hoarau (Conseil municipal délégué aux Finances) il y a un mois, le maire met au placard son nouveau premier adjoint, Jean-Jack Morel, et sa deuxième ajointe, Béatrice Robert.
À qui le tour et quand ?
Autre sujet d’étonnement de l’opposition, c’est le fait que le maire ne procède pas au remplacement de ces deux postes d’adjoint vacants. Il les supprime purement et simplement et permet ainsi un glissement vers le haut des adjoints restants. Ce qui fait que le Conseil municipal n’a pas à voter pour ou contre les remplacements proposés.
Derrière ces luttes de pouvoir se cachent des mesures qui concernent la population, mais qui ne sont pas mises en avant. Et pour cause !
En effet, l’opposition a informé la population de l’augmentation proposée par le maire du prix de l’eau sur les quatre prochaines années, ainsi que celle des impôts locaux de 7,5%.
Vigilante et présente à tous les Conseils municipaux qui parlent des affaires de la commune, l’opposition continuera son travail dans la sérénité et la rigueur qui s’imposent.

Correspondant


Kanalreunion.com