Actualités

Patrick Lebreton dénonce la « politique des copains coquins »

Les présidents de la Chambre de commerce de La Réunion et de la Chambre des métiers sur la liste d’un président sortant au bilan catastrophique

Témoignages.re / 13 novembre 2015

Pour une Réunion nouvelle dénonce la « politique des copains coquins » illustrée par la présence sur la liste de Didier Robert des présidents de la Chambre de Commerce et de la Chambre des métiers, qui s’affichent comme tels.

JPEG - 65.3 ko
Patrick Lebreton et Ginette Sinapin.

Le bilan catastrophique de Didier Robert « n’a pas l’air de chagriner les présidents de la CCIR et CMA, qui avaient d’autres centres d’intérêt, comme négocier une place sur la liste du président sortant ». Autrement dit : « c’est la politique des copains coquins ». La tête de liste de Pour une Réunion nouvelle dénonce « un mélange des genres, à la limite de la légalité. Il est grave de se taire sur ce point précis ». Et il déplore être la seule tête de liste à condamner de tels faits. Car ce sont « deux présidents de chambre consulaire sur la liste de leur argentier. Cela choque beaucoup de Réunionnais qui sont artisans, commerçants et petits exploitants ».

Maurice Gironcel abonde dans ce sens : « quand on est président chambre de commerce, de métier ou d’agriculture, on ne peut pas s’afficher car on est censé être président de tous les commerçants, tous les artisans ». Pour le secrétaire général du PCR, le choix des président Patel et Piccardo « remet en cause leur objectivité. Un président ne peut pas être partisan ». Le colistier de Patrick Lebreton l’affirme : « quand on veut faire une Réunion nouvelle, on ne peut pas accepter cela ».

MP3 - 535.1 ko
Patrick Lebreton.


Kanalreunion.com