Actualités

Patrick Lebreton réagit

Décision du Conseil des ministres sur le découpage électoral

Témoignages.re / 1er août 2009

Dans un communiqué diffusé hier, Patrick Lebreton, député-maire de Saint-Joseph, estime qu’après les conclusions du Commissaire du Gouvernement du Conseil d’État sur les élections municipales locales et avant la réforme annoncée des élections des conseillers généraux, la décision du Conseil des ministres d’hier sur le découpage électoral des circonscriptions législatives confirme que « nous sommes bel et bien sous le joug de l’État UMP ».
(…)
Toujours selon le député-maire :
« 1- Cette décision est une opération de charcutage électorale dont le seul but est de servir notre adversaire : le président local de l’UMP et maire de Saint-Pierre. Il est par exemple plus cohérent d’enlever deux communes cantons (Sainte-Rose et Saint-Philippe) qui votent majoritairement socialiste que le canton Ouest de Saint-Pierre.

2- Si on pouvait concevoir que la cohérence géographique inspire le basculement de Sainte-Rose dans la circonscription de l’Est, à quelle logique obéit-on en enlevant Saint-Philippe, commune du Sud et même quartier historique de Saint-Joseph, pour l’expédier dans l’Est ?

La cohérence de ce coup de couperet électoral, dit-il, sera encore plus nette à chaque fois que la route du Grand Brûlé sera coupée !
Tout le monde aura donc compris que le gouvernement UMP cherche à gagner, par une opération de tripatouillage, ce que les urnes lui refusent à lui et à ces petits copains.
Quoiqu’il en soit, les électeurs réunionnais ne seront pas dupes et auront raison de toutes ces basses manœuvres ».

Le député maire
Patrick Lebreton


Kanalreunion.com