Actualités

Paul Vergès et Élie Hoarau : dans une impasse catastrophique, appliquer une autre politique

Les responsables communistes réunionnais tirent la sonnette d’alarme

Témoignages.re / 14 novembre 2011

Hier matin, les dirigeants du Parti Communiste Réunionnais et de l’Alliance ont lancé un véritable S.O.S. devant l’aggravation de la crise mondiale et devant l’impasse explosive où nous conduit la politique des conservateurs au service du capital. Ils ont appelé tous les Réunionnais à prendre conscience de l’extrême gravité des effets de cette politique et à se mobiliser ensemble pour la mise en œuvre de changements décisifs dès 2012, « l’année de tous les dangers ».

Ce dimanche 13 novembre 2011 devra rester dans nos mémoires car c’est ce jour où Paul Vergès et Élie Hoarau ont tenu une conférence de presse au siège de l’Alliance à Saint-Denis pour alerter tous les Réunionnais sur la gravissime perpétuation de la crise dans le monde mais aussi en Europe, en France, dans les Outre-mer et donc à La Réunion. Une crise due à la politique anti-populaire menée par les principaux dirigeants mondiaux, européens et français mais aussi réunionnais, qui font tout pour privilégier les intérêts des plus riches.

JPEG - 15.6 ko
Paul Vergès et Élie Hoarau ont appelé à une prise de conscience des responsabilités de chacun pour parvenir à un changement décisif et global en matière politique dans les mois, les années et les décennies à venir.

Cette crise se traduit notamment par l’incapacité de ces dirigeants de résoudre le problème des déficits financiers publics et par leur refus d’appliquer des mesures équitables pour en finir avec ces endettements catastrophiques en Grèce, en Italie, en Espagne, en France, etc. D’ailleurs en France, dès à présent des annonces très négatives sont faites pour l’an prochain, avec des taux de remboursements qui vont doubler pour atteindre les 7% et un budget de l’État basé sur une croissance de 1%, alors qu’elle sera au mieux de 0,6% selon un responsable de l’Union européenne.

Publicité mensongère

Les Réunionnais, ainsi que les peuples des autres Régions Ultra-Périphériques (R.U.P.) de l’Union européenne, risquent d’être durement frappés par les effets de cette politique, comme l’a souligné en particulier Élie Hoarau, suite à une récente réunion de la Commission régionale du Parlement européen (voir ici) . Et la publicité mensongère à laquelle se livre la Région Réunion avec l’argent des Réunionnais pour tromper ces derniers n’y changera rien ; d’autant plus que sa propre politique de casse des grands projets pour un développement durable de La Réunion aggrave encore notre situation.
Pour l’instant, insiste Paul Vergès, il n’y a aucune perspective pour sortir de cette impasse totale où nous sommes enfermés par le pouvoir, car aucune mesure n’est prise pour respecter le droit à l’emploi des 145.000 Réunionnais sans travail pérenne, pour respecter le droit à la formation des 120.000 Réunionnais illettrés, pour respecter le droit au logement de 27.000 foyers en attente et pour construire 10.000 logements par an au lieu de moins de 2.000 actuellement. Rien n’est fait non plus ni prévu pour abolir l’injustice inhumaine imposée par la politique des revenus, des prix et des impôts-taxes à la moitié de notre peuple plongée sous le seuil de pauvreté et rien n’est fait ni prévu pour adapter notre pays aux effets du réchauffement climatique (voir l’article sur l’incendie du Maïdo) .

« Sept députés fainéants »

Cette situation est tellement préoccupante et inadmissible, que Paul Vergès en a alerté ses amis dirigeants de l’opposition en France, en leur disant de se méfier car les nouveaux responsables de l’État l’an prochain devront prendre la mesure du risque d’explosion généralisée dans tous les Outre-mer. C’est ce que montrent par exemple les luttes contre la vie chère menées depuis plusieurs semaines par le peuple mahorais et les difficultés provoquées par la non-application des mesures positives obtenues par les Réunionnais en 2009 grâce à leur mobilisation massive avec le COSPAR (Collectif des Organisations Syndicales, Politiques et Associatives de La Réunion).
Voilà pourquoi la question principale du moment n’est pas de savoir qui sera candidat aux élections législatives de juin 2012, surtout si ces candidats ne sont pas conscients de la gravité de la situation et seront donc demain « sept députés fainéants ». Le plus important face aux risques d’explosions sociales, a conclu Paul Vergès, est donc de prendre conscience des responsabilités de chacun pour parvenir à un changement décisif et global en matière politique dans les mois, les années et les décennies à venir.

Correspondant



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Beaucoup de dirigeants veulent enrtrer dans l’Hisotoire. Il y deux facon d’y entrer, soit par la grande porte et la il faut être le meilleur, ou soit par la petite porte et la il faut être le pire. Nous avons des exemples dans cette Vème république et dans ce conseil général. Il ne dépende que de nous pour aussi ècrire une page d’histoire. Une belle page d’histoire...

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com