Actualités

Paul Vergès et l’Alliance : au centre du champ politique

Élections régionales

Geoffroy Géraud-Legros / 2 mars 2010

A l’ouverture de la campagne officielle, une évidence s’impose : celle de la présence centrale de la liste présentée par l’Alliance et de son dirigeant, Paul Vergès. Intérêt permanent des médias, sondages, déroulement de la précampagne… tout montre jusqu’à présent que l’Alliance est la liste vers laquelle convergent les attentes, les espoirs et… les attaques de ses opposants.

A quelques jours de distance, différents médias ont souligné chacun à leur manière la place essentielle occupée par l’Alliance. Un sondage effectué par l’institut IPSOS et rendu public par le “JIR” d’hier donne ainsi la liste menée par Paul Vergès largement en tête : la majorité des personnes interrogées exprime ainsi le désir de voir le Président sortant de la Région poursuivre le travail engagé au cours des deux mandatures précédentes. Quelques jours auparavant, “L’Express” avait consacré sa "Une" ainsi qu’un dossier entier d’un numéro tiré à 10.000 exemplaires à la tête de liste de l’Alliance.

Elan populaire

Cet intérêt des médias fait écho à la série d’évènements qui ont ponctué la pré-campagne.
Après la présentation de la liste le 23 janvier, le meeting tenu par l’Alliance au Parc Exotica avait réuni le 14 février 4.000 personnes venues de toute l’île écouter les porte-parole des différentes tendances et composantes de l’Alliance exposer leur point de vue et détailler le programme.
Dès avant le lancement de la campagne officielle, ces rassemblements ont impulsé un élan certain à la liste menée par Paul Vergès. Au Port le 22 février, à Saint-Gilles le 23 avec les membres de la société civile, au Tampon, aux Avirons, dimanche dernier à Saint-Denis, hier à Saint-Leu… L’Alliance se rend au plus près de La Réunion, dans tous ses lieux et dans toute la diversité de sa population.

Représenter toutes les générations

L’Alliance se démarque visiblement à plusieurs niveaux. Dans son recrutement, la liste dirigée par Paul Vergès innove en associant les générations.
Outre leur âge, respectivement 19 ans et 26 ans, Béatrice Leperlier et Lauriane Naze donne la parole une frange de la population qui n’a jamais accédé jusque-là à la représentation politique.

Alliance des compétences

L’identité de l’Alliance se décline encore dans le domaine des compétences, rompant avec le schéma classique de listes de représentants locaux. Ainsi, la présence, aux côtés de militants de premier plan tels qu’Alain Armand, d’une nouvelle génération de personnalités engagées dans le monde culturel est assurée par Laurita Alendroit et Aline Murin-Hoarau. De cette manière, l’Alliance confirme un investissement profond dans le champ culturel. Enfin, des personnalités telles que Philippe Jean-Pierre et Jean-Pierre Avril apportent à l’équipe de l’Alliance l’expérience des mondes de l’économie, de l’université, de la création de richesse…

Représenter toutes les tendances

Sur le plan plus précisément politique, l’Alliance intègre plusieurs composantes politiques, allant d’Europe Ecologie au Modem, en passant par le MRA et Freedom, formant un un arc-en-ciel dont le contour tranche avec les listes placées soumises à un état-major partisan, ou à la détention d’une « carte ». On pourrait multiplier ainsi les exemples qui font que l’Alliance revendique aujourd’hui de participer à l’innovation de la vie politique réunionnaise.

Geoffroy Géraud-Legros


Démocratie directe

L’innovation se situe aussi sur le plan proprement technologique : grâce à son site www.lalliance.re, l’équipe rassemblée autour de Paul Vergès a pris le parti d’une campagne de type nouveau, en prise directe avec les intervenants. Unique en son genre dans notre île, la page de l’Alliance sur Internet permet de poser en direct des questions, et d’obtenir des réponses. Cette possibilité de démocratie directe est inégalée par ses concurrents… et tranche avec le « verrouillage » des autres sites de campagne, tel que celui de Didier Robert. Ce nouveau mode d’intervention se combine avec les formes d’intervention traditionnelles, qui mettent l’Alliance au cœur de la population. Le lancement de la campagne proprement dite appelle candidats et militants à redoubler d’efforts : pas une voix ne doit manquer à la liste dirigée par Paul Vergès.


Au centre des attaques

L’un des signes les plus forts de la dynamique impulsée par l’Alliance est la violence redoublée de ses adversaires contre sa tête de liste, Paul Vergès. Les attaques contre le Président sortant de la Région ont donné naissance à un front sans doute unique dans l’histoire politique de La Réunion : de l’extrême-Gauche représentée par Lutte Ouvrière à la Droite de casse sociale incarnée par Didier Robert et Jean-Paul Virapoullé, via les listes de Vincent Défaud et d’Eric Magamootoo, un axe multiplie des assauts qui, trop souvent, visent un homme et les siens, sans aborder le programme de la liste. L’élan qui anime l’opinion, la reconnaissance dont fait l’objet le Président de la Région infligent à cette alliance des détracteurs et des démagogues le camouflet de la réalité. Les invectives, les attaques contre les personnes ne dissimulent plus l’incapacité des opposants à trouver un terrain d’entente. Ainsi, l’Union tant célébrée entre Didier Robert et Jean-Paul Virapoullé a volé en éclats pour des questions d’égo, de préséance et de placement… laissant intactes au centre du champ politique l’Alliance et sa tête de liste, Paul Vergès.


Kanalreunion.com