Actualités

Paul Vergès : Il faut appliquer les textes existants pour mettre fin à « cette situation d’injustice »

Mobilité des fonctionnaires ultra-marins

Témoignages.re / 18 septembre 2012

Paul Verges sénateur de La Réunion, membre du Groupe communiste républicain et citoyen revient dans un communiqué envoyé le 17 septembre 2012 depuis Paris, sur la question de la mutation des fonctionnaires originaires des Départements d’outre-mer dans leur département d’origine. Le sénateur a envoyé un courrier aux ministres concernés afin que des solutions soient trouvées dans le cadre légal de l’application des textes en vigueur.

« La question de la mutation des fonctionnaires originaires des Départements d’outre-mer dans leur département d’origine est récurrente.

Leur retour à La Réunion est devenu encore plus difficile, notamment pour les fonctionnaires de police originaires de La Réunion. Cette situation provoque des drames humains, et ces fonctionnaires éprouvent un sentiment légitime d’injustice.

Celui-ci repose sur le fait que les décisions de mutation dérogatoires prises ces dernières années n’ont pas bénéficié aux Réunionnais.

Il est également alimenté par le fait que les textes en vigueur ne sont pas appliqués, comme la circulaire du 23 juillet 2010.

C’est dans ce contexte que le Sénateur Paul Vergès a envoyé un courrier aux ministres concernés : Monsieur le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls, Madame la Ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, Monsieur le Ministre de l’Outre-mer Victorin Lurel.

Le Sénateur Vergès demande que des solutions soient trouvées dans le cadre légal de l’application des textes en vigueur : « L’application de ces textes existants, dans d’esprit dans lequel ils ont été conçus, doit se traduire par des décisions permettant de prendre en compte la situation particulière des fonctionnaires originaires des Départements d’outre-mer, souhaitant légitimement pouvoir bénéficier d’une mutation dans leur île natale, après avoir servi de longues années en métropole ».

Le sénateur Vergès demande également la mise en place de mesures adaptées comme « la prise en compte, pour le traitement de la demande de mutation, de l’ancienneté de la demande », comme cela avait été le cas pendant de longues années.

Le Sénateur Vergès conclut : « Sans une volonté politique forte, permettant une application des textes dans le sens d’une réelle prise en compte de la situation particulière des fonctionnaires originaires de l’outre-mer, cette situation d’injustice perdurera, entraînant non seulement des drames personnels mais mettant également à mal la cohésion sociale, déjà fragile, dans nos territoires ultramarins ».



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Au bout de dix années passées en région parisienne, même de l’espoir je n’en ai plus.... Ces courriers vont ils faire évoluer les choses ???? pas sur. Moi pour ma part, j’ai envoyé plusieurs courriers au ministère expliquant ma situation, malheureusement en y regardant de plus près les réponses sont des courriers types avec toujours la même réponse. Je cite :"vous avez attiré mon attention sur la situation de Mme X pour une demande de mutation à l’ile de la réunion...j’ai donné des instructions pour que sa situation fasse l’objet d’une étude particulière lors de la prochaine commission...." Force m’est de constater que malgré le changement des ministres en poste, les réponses restent mot pour mot exactement les mêmes ( je les collectionne ), alors je me demande si une lecture des courriers est réellement faite. En attendant, toujours pas de mut en vue, malgré une situation difficile, problèmes de santé, problèmes familiaux et autres. Faut se rendre à l’évidence, on s’est bien fait avoir, contrat mobilité signé = contrat mobilité sans retour, vouloir s’en sortir mais à quel prix ?... 10 ans de vie en région parisienne, 10 ans de galère, 10 ans loin de sa famille, 10 ans loin de ses racines, Je souhaite vivement que votre courrier ait de l’impact et permettra une évolution de ce système de mutation actuelle qui n’est en aucun cas en faveur des réunionnais car la preuve, ce sont les autres qui en profitent, ouvrez les yeux et regardez autour de vous. Moi pour ma part fille de rmiste, je ne connais pas Mr X ou Mme Y pour être pistonner, alorsje me prépare lentement mais surement à quitter la police nationale, car je ne supporterais pas de rester une année de plus et surtout de faire face aux injustices sur lesquelles tous le monde ferme les yeux.
    En tout cas courage à tous ceux qui ont encore la force de continuer et pour ceux qui seraient tenter de signer un contrat de mobilité, prenez le temps de réfléchir et de regarder la face cachée, le prix à payer est excessif et le mot est faible. Posez vous une question : vaut il mieux être rmiste à la réunion et être heureux ou être fonctionnaire en métropole et être malheureux ?
    Je vous laisse cogiter.....

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com