Actualités

Paul Vergès : « le parti a été fondé par le sacrifice des hommes et des femmes dans toute l’île ».

Assemblée extraordinaire du PCR

Témoignages.re / 1er octobre 2012

Sous les applaudissements, Paul Vergès est intervenu en conclusion de l’assemblée extraordinaire pour rappeler les luttes menées et remportées au cours de ces 60 dernières années. Ce dernier a rappelé qu’auparavant, «  nous étions une île qui produisait de la vanille, du vétiver, et nous étions le premier producteur du monde de géranium  ». La Réunion abritait également «  14 usines sucrières en 1946, il n’en reste plus que deux, vendues à des sociétés extérieures à La Réunion. Nous avions des centaines et des centaines de cheminots  ».

Cette destruction de l’économie agricole réunionnaise porte encore aujourd’hui atteinte au développement de l’île, qui reste dominé par le secteur tertiaire. Le cofondateur du PCR a également expliqué que le gouvernement avait accordé la sur-rémunération à ces employés et pas aux « plus pauvres » . Dénonçant le système actuel, Paul Vergès a indiqué que depuis sa création «  le parti n’avait jamais failli à sa mission  » qui est de défendre les intérêts des Réunionnais, parfois «  au péril de sacrifice immense  ». «  Nous avons payé cher. Dans chaque commune de La Réunion, nous pouvons compter les blessés et les morts  », a insisté Paul Vergès. Ce dernier a d’ailleurs ajouté que « ceux qui veulent utiliser les voix du PCR pour le pouvoir, ils se leurrent » .

Le cofondateur du PCR a souligné que « le congrès de mars assurera la responsabilité du parti dans les affaires de notre pays ». Paul Vergès a terminé en indiquant que « le PCR doit instituer un programme de développement. Nous devons arriver à ce que les nouveaux dirigeants puissent partager le pouvoir avec les anciens », pour permettre au parti d’œuvrer pour La Réunion.


Kanalreunion.com