Actualités

Paul Vergès : ma place est avec le peuple

Sénatoriales

Manuel Marchal / 26 septembre 2011

Quelques minutes après la confirmation de son élection en tant que sénateur, Paul Vergès a décidé de rester aux côtés de son peuple qui est confronté à un divorce entre la gravité de la situation et son appréciation par les 1.200 Grands électeurs responsables de la désignation de quatre parlementaires. C’est donc Gélita Hoarau qui prendra la suite.

Une situation sociale très grave, avec un nombre de chômeurs jamais atteint dans notre pays, une pénurie de logements sans précédent, des prix intolérables, des minima sociaux injustes… ce sont quelques indicateurs de la gravité de la situation dans notre pays.
Tous ces problèmes vont s’amplifier avec la croissance démographique si nous n’arrivons pas à nous entendre autour d’un projet capable de créer les conditions de notre développement durable.
Au cours des prochaines années, plusieurs rendez-vous décisifs concernent notre pays. Il s’agit en particulier de la négociation des nouveaux contrats de plan État-Région, du maintien de l’octroi de mer et de la prochaine réforme des collectivités territoriales qui pourra être enclenchée par l’arrivée à Paris de l’alternance. Bien négocier ces rendez-vous, c’est préserver les intérêts de notre peuple pour l’avenir.

Une réalité : la crise

C’est sur la base de cette situation d’une gravité sans précédent, et sur la nécessité d’élargir au maximum le rassemblement pour arriver à un projet partagé par le plus grand nombre, que l’Alliance et les MODÉRÉS ont choisi de construire une liste d’union.
Tout au long de la campagne électorale, les représentants de la liste n’ont eu de cesse d’insister sur la crise que traverse notre pays et du changement fondamental qu’il est nécessaire d’appliquer pour agir efficacement.

L’autre donnée, c’est la politique de casse sociale menée par ce gouvernement. En 2007, Sarkozy avait fait moins de 40%, puis, quatre ans plus tard, la politique de son gouvernement a appauvri La Réunion. Toutes les élections qui se sont succédé depuis 2007 ont montré que la majorité de notre peuple ne soutient pas la politique UMP. Seule l’union refusée par Michel Vergoz lui a permis un succès électoral aux Régionales. Mais aux Municipales et aux Cantonales, l’UMP a toujours été battue, car tel est le choix du peuple qui souffre de sa politique.

JPEG - 30.6 ko
Hier, Paul Vergès annonce la décision à la population réunionnaise.
(photo Toniox)

Un résultat surprenant

Mais, c’est un résultat tout à fait anormal qui est proclamé. Qui peut en effet croire qu’à La Réunion, l’UMP pèse plus que les forces du changement ? Qui espère qu’en envoyant à Paris deux sénateurs qui voteront toutes les lois de l’UMP, la situation du pays va s’arranger ?
Il y a manifestement un divorce entre la situation réunionnaise, les aspirations de la population et l’analyse de la majorité du corps électoral qui a préféré privilégier les candidats représentant les démolisseurs de projet militant pour le maintien des privilèges acquis par les plus riches dans notre pays. Le message que le peuple a porté dans les urnes depuis quatre ans ne s’est pas reflété dans le vote des Grands électeurs. C’est une certitude et c’est le principal enseignement de ce scrutin au résultat surprenant.

Décision immédiate

La décision de Paul Vergès a été immédiate. Prenant acte de ce très grave divorce entre la situation de crise et l’analyse de 1.200 Réunionnais responsables de l’élection de quatre parlementaires, le président de l’Alliance constate que la bataille essentielle et urgente se situe dans notre pays, et pas au Sénat.
Il faut en effet à tout prix éviter qu’en réaction à un résultat surprenant, la population décide de refuser toute légitimité aux élus de la République.
Comment faire pour que le peuple puisse garder foi en l’avenir ?
Paul Vergès décide pour sa part de rester aux côtés de son peuple afin de mener la lutte au cœur du pays pour gagner la bataille du développement. Il a donc décidé de renoncer au mandat de parlementaire afin de se consacrer pleinement à cette tâche. Comme annoncé, Gélita Hoarau va donc poursuivre les chantiers qu’elle a commencés.

M.M.

JPEG - 14.9 ko
Voici sous forme de graphiques les résultats proclamés hier.


Kanalreunion.com