Actualités

Paul Vergès plaide en faveur de la responsabilité du peuple réunionnais

Invité par Réunion 1ère

Correspondant Témoignages / 6 mars 2015

Ce jeudi 5 mars, à l’occasion de son 90e anniversaire, Paul Vergès était l’invité de l’émission matinale de Réunion 1ère Radio et Télévision, où il était interrogé par Cécile Thomas sur plusieurs de ses combats en tant que militant communiste réunionnais, avant de répondre à des questions d’auditeurs. Une occasion pour l’ancien résistant anti-nazi dès l’âge de 17 ans, co-fondateur du PCR en 1959 et actuel sénateur de La Réunion de rappeler quelques idées fondamentales pour lesquelles il ne cesse de lutter au service de son peuple et de l’humanité.

JPEG - 25.7 ko
Paul Vergès dans le studio de Réunio 1ère aux côtés de Jean-Laurent Faubourg pendant son kou d’kogn humoristique et de l’animateur matinal Jacky. (photo Lilian de Boisvilliers)

Pour résumer en quelques mots cet entretien, nous citerons d’abord cet engagement de Paul à continuer son combat pour la liberté jusqu’à la fin de sa vie, à l’exemple de son père Raymond, décédé un an après la fin de son dernier mandat de député en 1956. À plusieurs reprises, il a également insisté sur une autre idée importante à ne pas négliger : la nécessité d’analyser attentivement les défis à relever par tous les peuples du monde, y compris les Réunionnais, et d’« utiliser les moyens institutionnels pour faire avancer les choses dans tous les domaines ».

Dans cet esprit, il a rappelé par exemple comment il a contribué transformer la ville du Port depuis 1971 après son élection comme maire et puis les grands projets qu’il a réalisés et préparés en tant que président de la Région Réunion. Des projets très importants pour le peuple réunionnais mais malheureusement liquidés par des traîtres du PCR et d’autres élus conservateurs, soutenus par des politiciens dits « de gauche ».

Une période décisive

Voilà pourquoi Paul Vergès a exprimé sa profonde inquiétude devant des élus et autres dirigeants politiques à La Réunion comme en France qui ne prennent pas en compte les graves problèmes actuels dans notre pays et sur la planète Terre : les inégalités, la croissance démographique, le réchauffement climatique, les menaces sur la biodiversité, etc. Ces détenteurs de pouvoirs ne prennent pas en compte le fait que nous vivons une période décisive dans l’histoire de l’humanité et de notre peuple, et que des changements radicaux doivent donc être mis en œuvre d’urgence par les décideurs.

À ce sujet, il a évoqué à la fois les problèmes économiques, sociaux, environnementaux, culturels et politiques, auxquels les communistes réunionnais proposent des solutions concrètes depuis de nombreuses années mais qui ne sont pas prises en compte par les représentants des classes dominantes. C’est pourquoi la bataille continue plus que jamais pour créer les conditions de la responsabilité du peuple réunionnais dans la gestion des affaires de son pays, comme l’a rappelé Paul Vergès.

L’ère de la responsabilité

Une autre leçon – parmi bien d’autres – à retenir de cette émission, c’est que tous les auditeurs qui ont appelé Réunion 1ère pour poser des questions au sénateur communiste réunionnais ont exprimé d’une manière ou d’une autre leur soutien à son combat. Gilbert de Saint-Joseph, Bernard de Saint-Pierre, Fabrice et Christine ont successivement dénoncé notamment la politique des dirigeants de la Région en termes d’éducation (pas de lycée construite depuis 2010), d’énergie renouvelables, de tout-automobile avec la nouvelle route en mer et de carences pour faire de La Réunion une île cyclable.

Paul Vergès a approuvé leurs interrogations, rappelé les propositions du PCR sur ces divers sujets et souligné la gravité du projet de nouvelle route en mer qui va endetter les Réunionnais pendant 40 ans tout en empêchant la réalisation indispensable du tram-train entre Saint-Benoît et Saint-Joseph. L’émission s’est terminée avec cette note d’espoir de Paul Vergès : nous restons plus que jamais sur la route de l’autonomie de La Réunion, avec l’entrée du peuple réunionnais dans l’ère de la responsabilité.


Kanalreunion.com