Actualités

Paul Vergès pour l’union des Réunionnais autour d’un projet de société plus juste

L’importance du rassemblement du P.C.R. dimanche prochain

Témoignages.re / 14 février 2012

Hier soir, invité de l’émission politique du lundi sur Radio Réunion 1ère, Paul Vergès a répondu durant une trentaine de minutes à diverses questions d’actualité que lui a posées la journaliste Sophie Person. Parmi les thèmes les plus importants évoqués durant cet entretien, le sénateur communiste réunionnais a surtout mis en avant les enjeux essentiels qui seront au cœur du rassemblement organisé dimanche prochain par le PCR. Une assemblée au cours de laquelle l’union des communistes sur un projet de société équitable à mettre en œuvre dans les années à venir sera déterminante pour renforcer l’union des Réunionnais afin d’aller dans le même sens.

Interrogé tout d’abord sur le problème du prix des carburants, Paul Vergès a d’emblée souligné à quel point, tous les Réunionnais victimes de la politique énergétique appliquée par l’État et la Région au profit des pétroliers « doivent se solidariser » pour faire face à cette politique injuste. Alors que la précédente direction de la Région avait lancé des projets pour aller en 25 ans vers une autonomie énergétique du pays et permettre aux Réunionnais d’économiser des centaines de millions d’euros par an, tout a été remis en cause et il est inacceptable que les profiteurs de ce système en fassent payer le prix à la population.
Dans le même esprit, Paul Vergès a commenté les protestations des Réunionnais contre les « insultes » anti-immigrés de Marine Le Pen et du ministre Claude Guéant, en rappelant qu’« il n’y a pas de place à La Réunion pour ceux qui font du racisme ». Et le combat du peuple réunionnais pour faire respecter ses droits comme sa dignité restera l’essentiel de l’engagement des communistes.

La refondation du Parti

Les valeurs et les principes défendus par le PCR depuis plus de 50 ans furent précisément rappelés par le dirigeant communiste lorsqu’il a été interrogé sur les enseignements à tirer des élections municipales partielles de Sainte-Suzanne. Un scrutin où la population a clairement réglé le problème des trahisons de certains politiciens, complices de ceux qui veulent toujours tuer le PCR comme l’a souhaité Michel Debré dès son arrivée à La Réunion dans les années 60.
D’où l’importance, également, de la refondation du Parti mise en œuvre par ses responsables afin de changer notre société, qui cultive l’égoïsme et les inégalités en frappant 145.000 personnes sans emploi, la moitié des Réunionnais jetés sous le seuil de pauvreté, 122.000 illettrés, etc. Voilà pourquoi la question clé qui sera évoquée dimanche prochain lors du rassemblement du PCR sera : « quelle sorte de développement voulons-nous bâtir pour en finir avec les injustices de cette société ? ».

« Une sagesse collective des militants communistes »

Ce projet adopté par les communistes réunionnais « pour en finir avec la misère et les inégalités » sera soumis aux candidats du changement à l’élection présidentielle et c’est en fonction de leurs réponses que le PCR prendra position à ce scrutin. Il en sera de même pour les élections législatives, où Paul Vergès préconise « la sérénité et le calme » ainsi qu’« une vision d’ensemble pour régler les problèmes d’ensemble », en évitant les auto-proclamations de candidature et « en faisant confiance aux propositions de la base » car « il y a une sagesse collective des militants communistes ».
C’est pourquoi Paul Vergès a déclaré en conclusion : « face aux contradictions de cette société post-coloniale, nous devons avant tout nous poser la question de savoir sur quel programme nous nous engageons ensemble pour l’avenir du pays ». Et d’ajouter : « que ferons-nous pour répondre aux aspirations des Réunionnais dans tous les domaines ? Nous le dirons le dimanche 19 février ».

Correspondant


Kanalreunion.com