Actualités

Paul Vergès : quel sera le contenu de la loi pour l’égalité réelle ?

Invité de la semaine dimanche soir sur Réunion 1ère Télé

Correspondant Témoignages / 17 mai 2016

Ce dimanche 15 mai dans le journal télévisé de 19 heures, Paul Vergès était « l’invité de la semaine » sur Réunion 1ère Télé, où Sigrid Chane Kaye Bone l’a interrogé sur plusieurs sujets d’actualité pendant une dizaine de minutes. À cette occasion, le sénateur communiste a notamment évoqué une nouvelle fois les problèmes très importants posés par le contenu de la loi pour l’égalité réelle, dont le vote au parlement à Paris devrait avoir lieu dans les mois à venir.

JPEG - 63.7 ko
Paul Vergès interrogé par Sigrid Chane Kaye Bone.

Ces problèmes sont d’autant plus importants que cette loi et son application, selon les annonces de l’État, devraient marquer la vie quotidienne des Réunionnaises et des Réunionnais durant les 25 ans à venir. C’est pourquoi Paul Vergès a déploré « la discrétion » ainsi que « le manque de responsabilité » d’une bonne partie de la classe politique à ce sujet, « alors que depuis 70 ans les inégalités s’approfondissent dans le pays » et que « la majorité de la population exprime son refus de l’inégalité ».

L’entretien a commencé par des échanges sur le problème des violences dont sont victimes les femmes à La Réunion. À ce propos, Paul Vergès a rappelé que ces drames — souvent tragiques — ont commencé dès la colonisation du pays avec deux siècles d’esclavage et que nous devons plus que jamais lutter pour « faire respecter les droits et la dignité des femmes ».

‘’Paul Vergès l’immortel’’

Autre sujet abordé par la journaliste de Réunion 1ère Télé : la parution du livre de Gilles Bojan sur la vie et l’œuvre de Paul Vergès sous le titre : ‘’Paul Vergès l’immortel’’, dont les premières dédicaces ont eu un grand succès ce samedi à la librairie Autrement de Saint-Denis. Sur ce point, le co-fondateur du Parti Communiste Réunionnais a exprimé sa « modestie » en soulignant les compétences de l’auteur du livre et l’importance du « respect des principes fondamentaux tout au long de la vie, malgré les répressions, les calomnies » et autres injustices…

La seconde partie de l’entretien a été consacrée à des commentaires sur certains événements survenus durant la semaine passée et rappelés par Réunion 1ère Télé. Parmi ces événements, a été évoquée la gravité de l’usage par le gouvernement de l’article 49-3 de la Constitution pour faire voter de force par les députés la loi injuste sur le travail.

« Je voterai contre à cent pour cent »

Pour Paul Vergès, « cette méthode n’est pas bonne », « c’est la négation de la démocratie » et cela est d’autant plus grave que « ce projet de loi est rejeté par la population ». Et il a déclaré que lorsque ce texte sera examiné par les sénateurs, « je voterai contre à cent pour cent ».

Dans les sujets d’actualité de la semaine, ont aussi été évoqués les accidents routiers et à ce sujet Paul Vergès a mis l’accent sur la gravité de la politique du tout-automobile dont sont victimes les Réunionnais en termes de déplacements. Avec la suppression du chemin de fer dans les années 50 et celle du projet de tram-train en 2010, « nous allons vers de plus en plus d’encombrements » et cela montre à quel point certains politiciens sont irresponsables.

Correspondant


Kanalreunion.com