Actualités

PCR : « À propos des financements des partis politiques »

Publication des comptes des partis politiques par la CNCCFP

Parti Communiste Réunionnais / 18 février 2016

Suite à la publication des comptes des partis politiques par la Commission Nationale des Comptes de Campagne et Financements politiques, le Parti communiste réunionnais a diffusé ce 17 février le communiqué suivant :

JPEG - 31.8 ko

La Commission Nationale des Comptes de Campagne et Financements politiques (CNCCFP) a publié les comptes des partis politiques pour l’exercice 2014. Il apparaît, selon le rapport, que les recettes du PCR s’élèvent à quelque deux millions d’euros. En fait, il s’agit de toutes les activités du PCR, dont celles du Parti proprement dit mais aussi de Témoignages, de KOI Radio et des organismes associés.

À ce propos, le PCR tient à apporter les précisions suivantes. Depuis toujours, des élus du PCR ont versé l’intégralité de leurs indemnités au parti, grâce auxquelles le Parti a mené ses activités. Notons que pour le journal et la radio, contrairement aux autres médias, Témoignages et KOI n’ont jamais eu le soutien de grosses sociétés. Ils n’ont vécu que grâce au soutien des militants et des militantes. Le Parti, en prévoyant les jours difficiles, a constitué des réserves sous forme de biens immobiliers et ce, pour prévenir à toute éventualité.

La vie d’un Parti est très aléatoire et peut changer radicalement d’un scrutin à l’autre. Tous les partis en font régulièrement l’expérience. Il n’est pas rare que certains vendent leurs biens après une défaite électorale pour faire face à leurs dettes.
C’est ce qui s’est produit pour le PCR, qui a perdu de nombreux(es) élus(es) à la Région, au Département et dans les Communes, donc des recettes importantes alors que ses charges restaient les mêmes.

Pour faire face à ces dépenses et aux dettes accumulées à Témoignages et à KOI, le PCR a dû vendre des biens qui étaient en sa possession.

La vente de ces biens est comptabilisée en recettes pour le PCR. C’est ce qui explique les recettes exceptionnellement élevées du Parti pour l’année 2014.

C’est donc grâce aux élus (es) communistes qui versaient (et à ceux qui versent encore) leurs indemnités au Parti que celui-ci peut aujourd’hui faire face à ses difficultés financières.

Il convient de leur rendre hommage. Cette attitude de ces élus (es) communistes tranchent singulièrement avec celle des élus (es) qui recherchent toujours plus de mandats, toujours plus d’indemnités.
Les dernières élections régionales ont encore offert un spectacle affligeant de la course aux postes, aux indemnités, etc.

Face à cela, les élus communistes ont une attitude exemplaire que l’on souhaiterait voir se généraliser à tous les élus (es) de La Réunion.

Le Port, le 17 février 2016


Kanalreunion.com