Actualités

PCR : Face à la casse sociale amplifions la mobilisation

3ème meeting d’information du Parti communiste réunionnais à Saint-Pierre

Sophie Périabe / 23 octobre 2010

Après Saint Louis et La Possession, c’est à Saint Pierre, dans le quartier de Basse Terre, que le PCR tenait son 3ème meeting d’information. Au moment où Jean-Paul Virapoullé et Anne-Marie Payet préféraient défendre les intérêts du gouvernement UMP plutôt que ceux des Réunionnais en votant pour la réforme des retraites comme avant eux Didier Robert et René-Paul Victoria, le Parti communiste réunionnais appelle à la mobilisation contre la casse sociale et pour un projet réunionnais.

Un public mobilisé a répondu hier soir à l’appel du PCR lors du meeting qu’organisait le parti chez Soubaya à Basse Terre. Enfants, jeunes, moins jeunes, c’est parfois en famille qu’on vient assister à ces réunions publiques.
Informer la population sur les enjeux de la politique actuelle menée en France métropolitaine et dans notre île, tel est l’objectif de ces rencontres entre le PCR et la population.
Au premier rang, on a pu apercevoir des élus, notamment la sénatrice Gélita Hoarau, le député européen Elie Hoarau et le conseiller régional Paul Vergès.
C’est Jean Michel Folio, conseiller municipal de St Pierre qui a ouvert le meeting en rappelant les objectifs de ces réunions. Au total, plus de 200 meetings sont prévus aux quatre coins de l’île avant la fin de l’année. A St Pierre, une trentaine de réunions est d’ores et déjà programmée dans tous les quartiers de la commune.

La question de l’information

Selon Jean Michel Folio, « il y a beaucoup de choses qui se passent en ce moment, tant au niveau économique, social, politique. Des mesures lourdes de conséquences sont prises par le gouvernement et le président de la Région Réunion. Et les infos n’arrivent pas correctement jusqu’à la population, ou arrivent de façon malhonnête », assure le conseil municipal de l’opposition. Le rôle des médias a été soulevé notamment sur la nécessité d’informer la population sur des sujets qui les préoccupent.
Paul Vergès a également pointé du doigt les médias qui, selon lui, ne traitent pas suffisamment de ces sujets d’actualité qui touchent la population dans leur quotidien.
La question des retraites a été abordée, mais également « l’augmentation du prix des médicaments, du forfait hospitalier, même les contraventions des parkings ».
Toutes ces mesures ont un impact direct sur la vie, sur le pouvoir d’achat de la population.

Bien plus grave qu’en France

A la Réunion, avec nos 110.000 chômeurs, 70.000 familles Rmistes, etc., « la situation est bien plus grave ici qu’en métropole », a souligné Paul Vergès.
« Toutes ces mesures prises par le gouvernement ont été votées par les députés » précise Elie Hoarau. « Les députés Didier Robert, René Paul Victoria, les sénateurs Jean Paul Virapoullé et Anne-Marie Payet agissent contre la population réunionnaise, contre les travailleurs, contre les plus pauvres ». De même pour le budget de l’Etat qui sera voté prochainement, les parlementaires réunionnais UMP « vont aller à l’encontre des intérêts des Réunionnais ».
Mais Elie Hoarau rappelle que le combat continue. « Les syndicats appellent à la grève générale le 28 octobre et une autre manifestation est prévue début novembre. Il faut soutenir le mouvement ».
Il est en effet important de lutter contre les réformes injustes du gouvernement, mais il est indispensable, par ailleurs, de proposer des alternatives.
« Y appartient à nous, Réunionnais, de réfléchir à un projet pour le développement de notre île », a insisté le député européen. Ainsi, le PCR prépare actuellement un congrès extraordinaire qui aura pour objet de présenter un projet, défini avec les militants, pour l’ensemble de la Réunion.

Sophie Périabe


Kanalreunion.com