Actualités

Peur sur La Réunion

À la veille de la première plénière du nouveau Conseil régional

Manuel Marchal / 25 mars 2010

Avec l’aide de Jean Simonetti, la nouvelle majorité est en train de préparer la casse de tous les projets. Un vent de panique souffle chez tous les acteurs économiques, car ils savent qu’à la Région, la majorité est détenue par les élus qui ont rayé la rocade du Tampon d’un trait de plume.

Un vent de panique souffle sur toute l’île, et nombreux sont les acteurs économiques qui se rendent compte que notre île va aller vers une crise sans précédent. Les investisseurs s’interrogent, car nombreux sont ceux qui se rendent compte des conséquences du vote de dimanche dernier. Ils savent que les élus qui ont été mis en place sont capables d’arrêter les grands projets, il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé au Tampon avec la rocade. Avec des élus de la nouvelle majorité, Jean Simonetti s’est d’ailleurs mis à l’ouvrage pour préparer la casse des grands projets.
Avec déjà 130.000 demandeurs d’emplois, c’est donc la peur sur La Réunion. Une peur justifiée car avec Jean Simonetti et Didier Robert, membre du bureau politique de l’UMP, les travailleurs et les chefs d’entreprise savent qu’ils sont confrontés à des spécialistes de la casse des projets.
Tout le monde se remémore en effet l’arrêt de la défiscalisation sans qu’aucun dispositif de remplacement immédiatement opérationnel n’ait été mis en place. Le résultat, ce sont plus de 5.000 Réunionnais jetés au chômage, et l’accélération de la pénurie de logements.
Tous les Réunionnais se souviennent également de ce qui s’est passé pour la continuité territoriale. Quand la Région gérait, 54.000 Réunionnais ont pu bénéficier du dispositif. Depuis que les amis de Didier Robert ont repris en main la continuité territoriale, aucun Réunionnais n’a pu en bénéficier.
Cette peur s’appuie sur la publication de plusieurs articles de nos confrères, qui parlent clairement de l’arrêt des chantiers.
Une victoire de l’Alliance n’aurait pas déclenché ce genre de panique, c’est le moins que l’on puisse dire.

M.M.


Kanalreunion.com