Actualités

PLR : le sauve-qui-peut a-t-il déjà commencé ?

Conséquence de l’échec d’Huguette Bello au premier tour à Saint-Paul

Manuel Marchal / 26 mars 2014

La preuve par Sainte-Suzanne d’un parti qui commence à se décomposer 48 heures à peine après un premier revers à de simples élections municipales : quand le candidat PLR déclare que sa présidente, Huguette Bello, « défendra sa propre commune comme elle le pourra ».

Après les résultats du premier tour, PLR, le parti présidé par Huguette Bello a perdu de sa superbe. Les médias prédisaient un triomphe dès le premier tour à Saint-Paul. PLR misait sur cette dynamique pour tenter de tout rafler dans l’Ouest et à Sainte-Suzanne. Mais la population n’a pas marché dans la combine.
Les résultats ont parlé. Dans le Sud, c’est la Bérézina, notamment à Saint-Louis et à Saint-Pierre. A Cilaos et à Saint-Benoît, les candidats PLR siégeront dans l’opposition. Dans son bastion de l’Ouest, PLR est en sérieuse difficulté. Il est très loin de ces scores aux législatives. A Saint-Paul, la présidente de PLR est en ballotage défavorable. Son échec personnel a des répercussions dans toute l’île.
En effet, faute de programme, le PLR met en avant des mots, comme "éthique", "gauche", "droite". Au moment de commenter les résultats, son secrétaire général a parlé de rapports de force entre les candidats de gauche et ceux de droite.

A Sainte-Suzanne, le candidat PLR, parti se disant de gauche, n’a pas hésité à faire l’union avec la liste UMP. Invité à commenter cette fusion, la tête de liste PLR a dit, selon le "Quotidien" : « Huguette Bello n’a pas à défendre ou pas cette union. Elle défendra sa commune comme elle le pourra (…) je n’ai pas à me mêler du combat dans les autres communes. A chacun de défendre son territoire ».
Si le message d’émancipation n’est pas suffisamment clair…

Voilà qui donne une idée de la crise dans PLR, le parti qui devait tout rafler lors de ces municipales… Une dynamique est brisée partout dans l’île. De quoi réfléchir au décalage qui existe entre les créations médiatiques et la réalité.

 M.M. 


Kanalreunion.com