Actualités

Plus de 38 millions d’euros pour Saint-Leu

Les investissements de la Région dans les communes

Témoignages.re / 18 février 2010

Jusqu’en 2008, la ville de Saint-Leu était dirigée par le secrétaire départemental de l’UMP, par ailleurs président jusqu’en 2004 d’un Conseil général dirigé par une majorité de tendance politique différente de la Région. De 1998 à 2009, la Région, plus de 38 millions d’euros ont été investis sur la commune, sans compter la Route des Tamarins.

La commune de l’Ouest a vu son visage changer considérablement durant ces dix dernières années. Du fait de l’accroissement du nombre de voitures, la rue principale de Saint-Leu était une zone permanente d’embouteillage.
La sortie de la crise était prévue lors de la livraison de la Route des Tamarins qui était en chantier. Mais sans attendre la réalisation de cet équipement structurant pour La Réunion, la Région allait proposer à la commune la réalisation d’une déviation afin de diminuer le trafic en centre-ville. Plus de 20 millions d’euros seront ainsi investis dans l’élargissement de la rue Haute, et la construction de plusieurs ouvrages d’art pour franchir les ravines qui traversent le centre-ville de Saint-Leu.
Et c’est donc 5 ans avant la réalisation de la Route des Tamarins qu’a été livrée cette déviation provisoire de la RN1. Provisoire car depuis la mise en service de la Route des Tamarins, cette voie est devenu un équipement structurant de Saint-Leu. Ce sont donc 20 millions d’investissements qui ont été effectués en sachant qu’ils allaient devenir cinq ans plus tard un axe majeur de la structuration de la commune. Or, au moment où la décision de construire cette déviation a été prise, et au moment de la livraison, Saint-Leu avait pour maire le secrétaire départemental de l’UMP. De plus, ce dernier était depuis 1998 le président du Conseil général, à la tête d’une majorité comprenant l’UMP et la Relève de Jean-Paul Virapoullé.
Autrement dit, la Région a fait un important investissement qu’elle n’était pas obligée de faire, et cela dans une commune dirigée par un opposant politique. Cela s’explique par le fait que la Région place l’intérêt général avant toute autre préoccupation. Car cet investissement avait pour but d’améliorer le cadre de vie des habitants de Saint-Leu, et de fluidifier le trafic de transit dans cette ville.
Ce sens de l’intérêt général se retrouve dans les autres investissements de la Région à Saint-Leu, avec notamment plus d’1,7 million d’euros pour la rénovation du bâti scolaire appartenant à la commune, ou plus de 400.000 euros pour construire le gymnase du centre-ville.


Les investissements pour Saint-Leu

TIC 67.412 euros
Tourisme 1.320.416 euros
Structuration de bourg 76.225 euros
Ecoles 1.768.604 euros
Lycées 6.800.000 euros
Université/Centre de Formation 800.000 euros
Sport/Culture 1.503.632 euros
FRAFU 349.185 euros
PPER 643.953 euros
Voirie 2.728.323 euros
Voirie hors commune 21.700.000 euros
Electrification 81.462 euros
Aménagement portuaire 253.934 euros
Total 38.093.146 euros


Kanalreunion.com