Actualités

« Pour la continuité du travail réalisé »

Le Comité de soutien lance un appel à Roland Robert

Céline Tabou / 14 octobre 2013

Réunis devant plusieurs centaines de personnes, les fondateurs du Comité de soutien à Roland Robert ont tenu une conférence de presse, samedi 12 octobre, afin d’inciter ce dernier à se présenter aux élections municipales de 2014. Le message est « Roland Robert, larg pa nou ».



Le rôle de ce comité, créé en septembre, est de lancer « un appel à Roland Robert pour l’influencer dans sa réflexion » afin de se présenter ou non à l’élection municipale de 2014, a expliqué Vanessa Cazal.

Après un mois, « le message est clair, nous habitants de La Possession soutenons l’action de Roland Robert et lui exprimons notre soutien » a dit Vanessa Cazal, présidente du Comité de soutien. Cette dernière a indiqué que « les nombreuses signatures représentatives de toutes les couches sociale, ethnique et religieuse ». La jeune femme a également tenu à rappeler que « le droit de réserve du personnel communal a été respecté, en ne les sollicitant pas ». « On espère influencer Roland Robert et poursuivre notre contribution de soutien à sa mandature ».

Une mandature dont le bilan a été salué, notamment dans les domaines de « la culture, le logement, l’animation, la circulation, la proximité » et entre autres « la solidarité envers les plus démunis ». Face à la crise en France et à La Réunion, les membres du comité de soutien craignent une remise en cause des projets lancés par l’équipe municipale de Roland Robert, et rappellent que « La Possession est relativement épargnée par cette crise ».

Préserver les projets engagés

Vanessa Cazal met en avant un chômage de moins de 10 points par rapport à la moyenne départementale, le nombre de minima sociaux également en dessous de la moyenne également. De plus, « la ville se situe au 5ème rang des communes pour son respect des 20% de logement social et enfin, nous sommes épargnés par la délinquance comparée aux autres villes de la côte Ouest ».

« En ces temps difficiles, l’heure n’est pas à l’inexpérience et à l’expérimentation. Dans ce contexte, on ne peut pas se passer de l’expérience de Roland Robert qui a depuis 1971 tracé un cap et réussi les différentes étapes de croissance de la ville ». Celle-ci est passée de 6.700 habitants, à plus de 32.000, pour atteindre 40.000 d’ici 2020 . « L’heure n’est donc pas au désordre résultant du changement, ni à des promesses non tenues. C’est toute la justification de notre comité de soutien qui appelle Roland Robert à se présenter ».

Dans une lettre qui lui sera attribuée, le comité de soutien le sollicite officiellement à se présenter parce que «  notre ville a besoin d’un capitaine expérimenté, d’un ambassadeur reconnu et respecté par les autres collectivités ». Roland Robert a « consacré sa vie publique à servir notre ville et jamais voulu s’en servir », « il rassemble les forces vives », a déclaré Vanessa Cazal. Cette dernière a mis en avant « les nouveaux projets lancés », comme la ZAC Centre-Ville faisant de La Possession, « la ville la plus attractive, dynamique et sûre de La Réunion ».

 CT 

JPEG

Axel Marcelina : « L’important est de continuer le travail pour le bien-être de la population »

• « J’ai été aux côtés de Roland Robert dès son premier mandat en 1971 en tant qu’adjoint, mais aussi militant du PCR. Il a durant toutes ces années mis en place de nombreux projets pour développer La Réunion. À cette époque, on a fait revivre le parti à travers des réunions. Dès son arrivée, il y avait un petit noyau qui militait pour le parti. On avait alors réuni un groupe pour aller aux élections de 1971, tout le monde était d’accord pour le rassemblement. Il y avait la droite, la gauche et le parti, notre objectif était de travailler pour le développement de La Possession. Ce rassemblement a continué au cours des années, et chacun a gardé son étiquette politique. L’important est de continuer le travail pour le bien-être de la population, plus de logement, une gestion de l’eau, de l’électricité, ce n’est que le premier morceau, il y a aussi eu des routes construites ».
JPEG

Jocelyn Almery : « Il faut que ces projets soient menés à bien »

• « Après avoir été déporté par l’ordonnance de Debré, je suis revenu à la fin des années 1960, mais pas au conseil municipal. Je suis arrivé lors du troisième mandat de Roland Robert, entre 1977 et 1983, il m’a alors demandé d’être sur la liste. Auparavant, il n’y avait rien, les gens devaient aller à la ravine pour prendre de l’eau, aujourd’hui il y a de l’eau dans les cases et l’électricité. Pour voir un docteur, il fallait aller au Port, pareil pour les pharmacies, maintenant on a presque tout, la ville a beaucoup évolué. J’espère que Roland Robert va continuer le travail réalisé, au moins pour un prochain mandat, car il y a de grands chantiers lancés, avec les 40.000 habitants d’ici 2020, il faut que ces projets soient menés à bien. J’ai confiance en lui, car il a de l’expérience par rapport aux autres ».
JPEG

Ève Lechat : chef d’entreprise

• « Je suis à La Possession depuis une quinzaine d’années, je vois le travail qui a été réalisé. Je travaille avec les services de la commune et suis satisfaite du travail et des évolutions apportées à la ville. J’ai vu évoluer la commune et je souhaite lancer un message à Roland Robert, afin de lui dire qu’on a besoin de lui pour continuer ce qu’il a commencé. Je suis inquiète, car avec les temps durs, il faut quelqu’un d’expérience, je ne vois pas quelqu’un d’autre. Avec l’instabilité économique, je ne tiens pas à voir cette instabilité dans la commune, surtout si elle est mal gérée. On aura des difficultés, si l’on change de mandature, des entreprises pourraient faire faillite ».
Vanessa Cazal : actrice du milieu associatif

• « Je travaille avec la mairie de La Possession depuis une dizaine d’années, avec qui on a mis en place des évènements culturels, des animations. Il y a réellement une dynamique, je suis satisfaite du travail réalisé, on est entendu chaque fois que l’on a une requête et ils font tout ce qu’ils peuvent pour répondre aux demandes. Je souhaite apporter soutien à Roland Robert ».
Anne Flore Levont : représentante de parents

• « Je suis dans le comité des parents depuis sept ans, quand on fonctionne avec la collectivité pour différents projets comme les bâtiments ou encore la mise en place de la réforme Peillon, je suis en contact avec les élus et les administratifs. Je suis enchantée par leur travail, leurs compétences et l’écoute à laquelle on a droit. Il y a toujours une oreille. Les actions m’ont plus et je suis admirative de Roland Robert qui est un bâtisseur de notre ville, c’est pour cela que j’ai intégré le comité de soutien ».


Kanalreunion.com