Actualités

Pour un Port-Réunion au service du développement de La Réunion

Témoignages.re / 1er février 2012

Concernant le projet de loi pour une réforme des ports d’outre-mer débattu au Sénat, Paul Vergès a signalé que lors de ce débat il a souhaité que soit prise en compte la spécificité de la gouvernance de cette structure à La Réunion, afin de répondre aux nombreux défis à laquelle elle sera confrontée dans les décennies à venir. En effet, le développement de Port-Réunion devra s’adapter aux effets du réchauffement climatique, à « de nouvelles concentrations dans le secteur du transport maritime, en vrac ou en conteneurs », au renforcement des échanges avec les pays voisins en pleine transformation, etc.
La nouvelle gouvernance portuaire devra se faire en concertation avec l’ensemble des acteurs économiques et sociaux de notre île afin que Port-Réunion soit au service du développement de La Réunion et d’un co-développement solidaire des pays de la région. Voilà pourquoi Paul Vergès a demandé que l’on rende publique la totalité d’un rapport de 2009 cosigné par l’Inspection générale des finances, l’Inspection générale de l’administration et le conseil général de l’environnement et du développement durable sur les ports d’outre-mer.
En effet, selon Odette Herviaux, rapporteur de la commission de l’économie, du développement durable et de l’aménagement du territoire au Sénat, « les conclusions de ce rapport étaient particulièrement sévères. Elles dénonçaient le caractère illisible de l’organisation de ces ports, avec une direction bicéphale État-Chambre de commerce. Elles pointaient un mauvais fonctionnement de la formule de la concession, les concessionnaires ayant rarement été à la hauteur. Ainsi, la trésorerie des ports a parfois servi à financer la concession aéroportuaire. Elles soulignaient également que l’État s’était désintéressé de la gestion de ces ports, en n’assurant aucun contrôle de l’activité des concessionnaires. Par exemple, bien que la trésorerie des trois ports concédés ait été excédentaire, l’État n’a jamais imposé une baisse des tarifs portuaires ! Monsieur le ministre, cette situation est incompréhensible quand on connaît la sensibilité de la question des prix dans nos outre-mer », a lancé la sénatrice, confirmant l’analyse de Paul Vergès...


Kanalreunion.com