Actualités

Pour une Réunion nouvelle tend la main à une jeunesse sacrifiée

Elections régionales : propositions pour l’éducation

Témoignages.re / 28 novembre 2015

Pour une Réunion nouvelle tenait hier une conférence de presse pour présenter les propositions dans les domaines de l’éducation, de la culture et de la lutte contre l’illettrisme. Sur le premier point, Patrick Lebreton a annoncé la reprise de la construction des lycées, la création d’une Université Indianocéanique et l’adaptation des formations proposées aux besoins de l’économie réunionnaise.

JPEG - 57 ko
Patrick Lebreton.

C’est au Tampon que Patrick Lebreton, tête de liste de Pour une Réunion nouvelle, a présenté hier les propositions de l’Union PCR-Progrès-PRG-MRC-Société civile dans les domaines de l’éducation, de la culture et de la lutte contre l’illettrisme.
Ces propositions partent d’un constat, au cours des 5 dernières années, la jeunesse a été sacrifiée.

La jeunesse a été sacrifiée

Patrick Lebreton rappelle que sous les mandatures de Paul Vergès à la Région de 1998 à 2010, de nombreux lycées ont été construits dont une série d’établissements répondant à la norme Haute Qualité Environnementale (HQE). Ce sont notamment le lycée Pierre-Lagourgue du Tampon, le lycée Mahatma Gandhi de Saint-André, le lycée de Saint-Paul IV et le lycée HQE de Saint-Anne. L’ancienne majorité avait défini et programmé 3 projets réalisable entre 2010 et 2015 : lycée de Saint-Denis-Est, lycée hôtelier de Petite île, et un nouveau lycée au Port.

Mais depuis 2010, aucun lycée n’a été construit. Et dans sa gestion des fonds européens, la Région Réunion n’a pas prévu les crédits suffisants pour les lycées.
Quant au plan ordinateur portable, il a coûté coût 9 millions par an sans aucun suivi pédagogique ni du matériel.
Sur la formation, Patrick Lebreton constate un décalage entre les besoins des entreprises et le personnel formé.

Plan de relance des lycées

Pour réparer ces dégâts et remettre La Réunion sur les rails du développement dans ce domaine, Pour une Réunion nouvelle propose de respecter le Schéma directeur des Lycées. La réalité rappelle que d’ici 2022, la Région doit prévoir l’accueil de plus de 3 000 lycéens supplémentaires : 1 023 élèves dans la région Nord, 1 019 dans la région Ouest, 651 élèves dans la région Sud, 353 dans la région Est.

Ce schéma directeur envisage la construction de 4 nouveaux lycées dont 3 étaient déjà actés depuis 2005 : le lycée de Bois de Nèfles dans le nord, un lycée dans l’ouest, un lycée « hôtellerie, restauration, tourisme » dans le sud et un lycée dans l’est.

Cela suppose donc la création d’au moins 3 lycées. À cela s’ajoutera un grand plan de rénovation des lycées déjà construits.

Pour des formations débouchant sur l’emploi

Patrick Lebreton propose également la création de l’Université Indianocéanique afin développer une politique d’ouverture vers le Mozambique ou l’Afrique du Sud notamment.

Il veut réformer la carte des formations pour les adapter à la demande, en créant par exemple une école supérieure de l’écotourisme.
Pour faciliter l’accès à ces services, Pour une Réunion nouvelle prévoit un guichet unique d’informations afin de mieux informer les jeunes.
Enfin, Pour une Réunion nouvelle prévoit la mise en place d’un outil d’évaluation annuel des formations pour s’assurer que l’offre corresponde à la demande.


Kanalreunion.com