Actualités

Pour une stratégie « plus ambitieuse et plus conquérante »

Développement de la Micro-Région Sud

Témoignages.re / 29 mars 2013

Mercredi dernier, le Collectif pour le développement de la Micro-région Sud a tenu une conférence de presse pour faire part de ses propositions pour sortir le Sud, et en particulier l’aéroport de Pierrefonds, de la stagnation.

JPEG - 29.3 ko

Krishna Damour, Porte-parole du collectif, a rappelé que c’est la réalité de la situation du Sud qui a poussé le Collectif pour le développement de la Micro-région Sud à s’associer au débat public au titre de citoyen.

En effet :

- D’ici 2020, le Sud accentuera sa prépondérance démographique avec 140.000 résidents supplémentaires pour 37% des Réunionnais, soit 350.000 habitants, ce qui représentera un potentiel énorme en tant que moteur de croissance…

- La question de l’emploi devient alors le problème majeur de la Micro-région puisque les 49.000 chômeurs actuels, soit 48% de la population active qui est de 108.000 habitants, pourraient être rejoints par près de 48.000 actifs supplémentaires.

- Le Sud est la micro-région la plus touchée par le chômage, soit 45% du total, 18% de l’ensemble des allocataires du RSA socle et contient le plus faible pourcentage de jeunes diplômés, 37% et 10% de moins au total de Cadre de professions intermédiaires.

- La croissance démographique engendra un besoin de 89.600 logements dans le Sud.

- D’ici 2020, le Sud hébergera 58.000 personnes âgées d’au moins 60 ans, dont 16.500 dépasseraient même les 75 ans.

- Mais aussi un tissu économique dynamique et un secteur agricole très dense puisque la moitié des terres agricoles et des exploitations sont situées dans le Sud…

- Les plus belles destinations touristiques sont dans le Sud…

Le Sud en « stand-by »

Le Collectif pour le développement de la Micro-région Sud estime que le moment est décisif. « Nous avons le sentiment que le Sud depuis 3 ans est en stand-by », déplore Krishna Damour . Cette situation vient ralentir la dynamique qui avait été initiée ces dernières années par des élus qui avaient pesé de toutes leurs forces pour le rééquilibrage du Sud.

Le porte-parole du collectif rappelle que malgré la présence d’un sudiste à la tête de la Région, « nous constatons un ralentissement, pour ne pas dire une stagnation… ». Et de citer, entre autres, la mise au placard du lycée hôtelier de la Petite-Île et l’enterrement de la rocade du Tampon. « Deux projets majeurs pour le Sud qui volent en éclat à cause d’un élu à la Région… ».

Krishna Damour estime que le Nord est privilégié, citant plusieurs projets prévus tels que la nouvelle route du littoral, l’allongement de la piste de Gillot et l’ouverture de nouvelles lignes directes à moyen-courrier au profit du Nord , « alors que l’on aurait pu privilégier le Sud dans un souci de complémentarité des deux aéroports » .

Profiter de la route des Tamarins

Pour le porte-parole du collectif, il existe de véritables projets pour corriger les insuffisances structurelles de cette micro-région, entre autres l’allongement de la piste de l’aéroport de Pierrefonds vers l’Est ; à Terre Sainte, l’allongement de la digue et le dragage qui permettrait de voir accoster les bateaux de croisière et celui des TAAF : un outil structurant qui serait la base d’un développement touristique et apporterait beaucoup sur le plan économique, car créateur d’emplois durables ; à Saint-Joseph, l’université agricole serait la bienvenue pour continuer la modernisation de ce secteur, mais aussi orientée vers notre bassin Indianocéanique.

Krishna Damour estime que le Sud ne tire pas assez profit de la route des Tamarins, car grâce à cette voie, le Sud s’est rapproché de l’Ouest. Il s’agit donc, selon lui, de travailler sur l’attractivité de l’aéroport pour réorienter le regard de l’Ouest vers le Sud, en créant par des avantages concurrentiels, comme par exemple proposer de ramener les passagers de l’Ouest à leur retour par navette.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • bjr etant sudiste plus que jamais je voudrais bien integrer ce collectif mais pas pour dire que je suis simple figurant mais bien pour apporter ma contribution a ce debat qu’est le developpement du Sud. Ayant toujours oeuvrer dans la section de saint louis et militant actif dans des associations et habitant saint pierre depuis peu, je sollicite aujourdhui votre accord pour m’integrer dans ce groupe de travail. merci de votre reponse

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com