Actualités

Pour une Université de l’océan Indien

Coopération régionale

Témoignages.re / 11 avril 2015

La première assemblée plénière de la Région post-départementale s’est rapidement transformée en séance marathon. Après l’examen des différentes motions, notamment celle sur la canne à sucre défendue par l’Alliance et adoptée à l’unanimité, les conseillers régionaux se sont penchés sur le premier rapport relatif à la coopération régionale.

JPEG - 84.7 ko
Les élus de l’Alliance à la séance plénière de la Région Réunion le 10 avril 2015.

Après l’examen des différentes motions, les conseillers régionaux ont abordé l’ordre du jour avec un focus sur la coopération régionale, le salaire de Fabienne Couapel à la tête de Maraïna, et les rapports de la Chambre régionale des comptes sur l’IRT et Air Austral. Une séance conclue par une intervention de Paul Vergès rappelant l’historique de la compagnie réunionnaise et la nécessité d’une maîtrise politique sur le désenclavement de l’île. D’où un soutien de l’Alliance à une recommandation du rapport de la Chambre régionale des comptes, la transformation d’Air Austral en une société d’économie mixte.

La première assemblée plénière de la Région post-départementale s’est rapidement transformée en séance marathon. Après l’examen des différentes motions, notamment celle sur la canne à sucre défendue par l’Alliance et adoptée à l’unanimité, les conseillers régionaux se sont penchés sur le premier rapport relatif à la coopération régionale.

Elle a permis de rappeler la stratégie suivie depuis quelques années par la Région Réunion. Des choix qui sont manifestement en décalage avec la réalité et les perspectives. La dernière opération de communication de Didier Robert à Maurice est là pour le rappeler. Quel est en effet l’intérêt de faciliter l’installation d’entreprises réunionnaises à Maurice, sauf à soutenir la délocalisation de ce qui reste de l’outil productif. Ce mouvement est rendu possible par la signature prochaine des accords de partenariat économique (APE) entre l’Union européenne et nos voisins. Ils ouvrent sans protection la totalité de notre marché à la concurrence de pays ayant un coût de la main d’œuvre bien moins élevé qu’à La Réunion.

Paul Vergès est intervenu pour rappeler l’importance de développer les liens avec Madagascar. En 2050, ce pays comptera plus de 50 millions d’habitants et pourra appuyer son développement sur de nombreuses ressources naturelles pas encore exploitées. Le sénateur a aussi souligné la pertinence de concrétiser enfin le projet d’Université de l’océan Indien.


Kanalreunion.com