Actualités

Pourquoi Claude Hoarau attaque le seul maire communiste de La Réunion

Déçu d’avoir perdu et incapable de garder la mairie qu’il dirigeait, Claude Hoarau s’en prend à Maurice Gironcel

Témoignages.re / 2 février 2016

Claude Hoarau concentre ses attaques sur le seul maire PCR. Or, à la différence de Maurice Gironcel, Claude Hoarau a été incapable de garder dans son camp la Mairie qu’il dirigeait. La vérité est que Claude Hoarau est déçu d’avoir perdu. Après le premier tour, le PCR a dit que Huguette Bello n’était pas rassembleuse. Cela se vérifie partout. Au lieu de déverser sa bile sur le Parti, Claude Hoarau ferait mieux de répondre à cette question : comment les 30.000 voix d’avance de la coalition des listes conduites par Bello au soir du premier tour se sont-elles transformées en 18.000 voix de retard au soir du second tour ? Quelle est la responsabilité de Claude Hoarau dans ce résultat ?

JPEG - 21.3 ko
À Saint-Denis, Didier Robert a progressé de près de 11.500 voix entre les deux tours des régionales. Or, Claude Hoarau n’accuse pas Gilbert Annette d’être responsable de la progression de Didier Robert.

Claude Hoarau concentre ses attaques sur le seul maire PCR. Or, à la différence de Maurice Gironcel, Claude Hoarau a été incapable de garder dans son camp la Mairie qu’il dirigeait. La vérité est que Claude Hoarau est déçu d’avoir perdu. Après le premier tour, le PCR a dit que Huguette Bello n’était pas rassembleuse. Cela se vérifie partout. Au lieu de déverser sa bile sur le Parti, Claude Hoarau ferait mieux de répondre à cette question : comment les 30.000 voix d’avance de la coalition des listes conduites par Bello au soir du premier tour se sont-elles transformées en 18.000 voix de retard au soir du second tour ? Quelle est la responsabilité de Claude Hoarau dans ce résultat ?

Les attaques de Claude Hoarau posent la question de la solidarité dans le Parti. Dimanche, lors du journal télévisé du soir de Réunion Première, il a concentré ses attaques contre Maurice Gironcel, le seul maire PCR.

Rappelons qu’en 2008, Claude Hoarau a lui aussi été élu maire, c’était à Saint-Louis. Mais à la différence de Maurice Gironcel à Sainte-Suzanne, Claude Hoarau n’a pas pu garder cette mairie dans son camp. Il était même très loin du compte. En 2014, le candidat du PCR qu’il soutenait a obtenu un peu plus de 10 % des voix et n’a pas participé au second tour. Quelle est la responsabilité de Claude Hoarau dans ce score ?

Incapable de garder une Mairie, il donne des leçons

Ce résultat des dernières municipales n’était pas un accident. Quand Claude Hoarau est arrivé à la direction de Saint-Louis en 2008, la commune avait également un conseiller général communiste, élu du canton de La Rivière. En 2011, les deux candidats PCR de Saint-Louis sont battus aux cantonales. Or, si le canton de Saint-Louis-ville était depuis 2001 tombé dans l’escarcelle de l’ancien maire de droite Cyrille Hamilcaro, celui de La Rivière était bien ancré du côté du PCR depuis de nombreuses élections. Trois ans plus tard en 2014, le PCR n’a pas pu présenter de candidat dans le canton de La Rivière. Cette responsabilité en incombe totalement à Claude Hoarau.

Concernant Sainte-Suzanne, les propos de Claude Hoarau sont malhonnêtes. Comme tout observateur de l’actualité politique, il analyse les résultats des élections. Ces résultats, que disent-ils ?

Entre le premier et le second tour, le score de Didier Robert a augmenté de 1.703 voix à Sainte-Suzanne. Claude Hoarau sait pourtant ce qui distingue Sainte-Suzanne des 23 autres communes. Son maire s’est retiré de la campagne du second tour et a appliqué la consigne du PCR : ni l’un, ni l’autre. On retrouve facilement son résultat du côté de ceux qui se sont abstenus.

Annette responsable de la progression de Didier Robert à Saint-Denis ?

Ce que Claude Hoarau ne dit pas, c’est qu’à Saint-Denis entre les deux tours, la liste conduite par Didier Robert a gagné 11.246 voix. La coalition des listes dans laquelle se trouvait Gilbert Annette n’a vu son score augmenter que de 1.941 voix. Gilbert Annette était très impliqué dans la campagne, car il était le premier colistier de Huguette Bello. À Saint-Denis, 6 fois plus d’électeurs ont voté qu’à Sainte-Suzanne au second tour, et en voix, la progression de Didier Robert y est près de 7 fois plus importante qu’à Sainte-Suzanne. Claude Hoarau rend-il Gilbert Annette responsable de la progression de Didier Robert à Saint-Denis ?

Et que dire de Saint-Louis ! Entre les deux tours, la liste de Didier Robert a obtenu 4.500 voix de plus, alors que la coalition des listes conduite par Bello a progressé de 3.300 suffrages. En rapport avec le nombre de votants et toutes proportions gardées, la progression de Didier Robert à Saint-Louis est de l’ordre de celle qu’il a obtenue à Saint-Denis.

Quelle est la responsabilité de Claude Hoarau dans la défaite de Bello ?

La vérité est que Claude Hoarau est déçu d’avoir perdu. Après le premier tour des régionales, le PCR a dit que Huguette Bello n’était pas rassembleuse. Cela se vérifie partout. Car même avec le soutien du PS, elle est bien en dessous des résultats obtenus par la liste conduite par Paul Verges en 2010 qui avait face à elle au second tour non pas une, mais deux listes à cause du maintien des socialistes.

Malgré le soutien de Claude Hoarau à Huguette Bello, cette dernière a perdu, y compris à Saint-Louis. Au lieu de déverser sa bile sur le Parti, Claude Hoarau ferait mieux de répondre à cette question : comment les 30.000 voix d’avance de la coalition des listes conduites par Bello au soir du premier tour des élections régionales se sont-elles transformées en 18.000 voix de retard au soir du second tour ? Quelle est la responsabilité de Claude Hoarau dans ce résultat ?


Kanalreunion.com