Actualités

Pourquoi exclure les Réunionnais de la direction d’Air Austral ?

Après le scandale de la préférence européenne à la direction de l’AGORAH

Manuel Marchal / 12 avril 2012

Un scandale encore plus grave que celui de l’AGORAH a lieu en ce moment : l’équipe de direction d’Air Austral a été poussée à la démission, tous sont de Réunionnais et tous ont permis à notre compagnie réunionnaise d’être plus performante qu’Air France sur l’axe La Réunion-France. Jusqu’où ira ce scandale ?

L’AGORAH est une association présidée par Fabienne Couapel-Sauret car elle est une élue de la majorité de la Région. C’est donc sous sa présidence qu’il a été décidé de changer la direction de cette structure de référence en matière d’aménagement du territoire de notre île. Jusqu’à présent, l’AGORAH était dirigée par Philippe Jean-Pierre, un Réunionnais professeur d’Université.
La décision est tombée récemment, et elle a fait scandale. Car au lieu de laisser la direction à un Réunionnais, l’AGORAH présidée par Fabienne Couapel-Sauret est partie chercher en France une directrice qui n’a rien à voir avec La Réunion.
Aussitôt, l’AJFER et l’Alliance se sont mobilisées pour appeler la Région à revenir sur ce choix, et aussi pour que la décision n’entre pas en contradiction avec les discours de l’institution qui assure qu’elle veut la promotion des Réunionnais à La Réunion. Car manifestement, sous la présidence de Fabienne Couapel-Sauret, c’est la préférence européenne qui a été le mot d’ordre. La Région Réunion va-t-elle entendre raison ?

Une direction réunionnaise contrainte à la démission

À Air Austral, Didier Robert est président de la compagnie parce qu’il est un élu de la majorité de la Région. Et comme à l’AGORAH, la direction d’Air Austral était assurée par des Réunionnais. Ce sont en effet des dirigeants venus de notre pays qui ont fait d’Air Austral ce qu’elle est, une compagnie aérienne capable de dépasser Air France sur la ligne La Réunion-France. Ce sont ces mêmes dirigeants réunionnais qui permettent à un pays comme le nôtre d’avoir une compagnie aérienne réunionnaise pour assurer le désenclavement de ses 850.000 habitants.
Vendredi dernier, cette direction réunionnaise a été poussée à la démission. C’est un scandale encore plus grave que celui de l’AGORAH. Veut-on donc délibérément exclure les Réunionnais des postes à responsabilités dans leur pays ? Qui seront ceux que la Région Réunion choisira pour remplacer les Réunionnais qui ont toujours dirigé Air Austral ? Jusqu’où ira ce scandale ?

M.M.


Kanalreunion.com