Actualités

Pourquoi le lynchage médiatique contre Claude Hoarau ?

Témoignages.re / 8 novembre 2011

Claude Hoarau était présent le jour de la fondation du Parti communiste réunionnais, le 19 mai 1959. Depuis cette date historique, il se trouve dans tous les combats. Pour l’Égalité sociale, pour faire respecter l’identité réunionnaise, pour soutenir les travailleurs, les planteurs, etc. Il ne supporte pas l’injustice faite aux Réunionnais. Grâce à ces luttes sociales et politiques, la société réunionnaise a bien progressé en un demi-siècle. Beaucoup de personnes vous le disent : « S’il n’y avait pas le PCR… ».

Plusieurs fois, il a été élu sous la bannière du Parti communiste réunionnais. Mais c’est la première fois qu’un véritable acharnement judiciaire est organisé contre lui.

Pourquoi ?

Il a repris la Mairie de Saint-Louis en 2008. Tout le monde connaît dans quelles conditions difficiles ! Depuis ce jour, l’appareil judiciaire a lancé une véritable croisade contre lui. Des magistrats veulent lui faire perdre ses droits civiques et affaiblir le PCR. Alors, pour une simple enquête de rien du tout, on met le maire en garde à vue et on appelle les médias pour amplifier des histoires montées de toutes pièces. Le soir, il est libéré. Le travail de destruction commence toujours comme ça.

Les camarades de Saint-Louis et La Rivière ont décidé de réaliser ce journal pour informer l’opinion de cette machination. Aujourd’hui, un courant de sympathie estime que si vous n’êtes pas d’accord avec Claude Hoarau, cela relève du domaine politique, pas du judiciaire. Les élections sont faites pour trancher ce débat. C’est comme ça dans une vraie démocratie.

L’organisation méthodique du lynchage médiatique de Claude exprime autre chose. Il n’y a plus de doute : derrière, il y a des commanditaires politiques.

Claude Hoarau ne s’apitoie pas sur son sort. Il l’a dit. Ce qui compte pour lui : « C’est avant tout une Réunion réunionnaise, qui vit debout et qui trouve les moyens de son épanouissement ».

Voilà toute la triste vérité ! Lisez et vous comprendrez tout.

Acte 1 : Une annulation pour reprendre la mairie ; un coup main du préfet juste avant le scrutin municipal ; tout cela, 6 mois avant les élections régionales de mars 2010.

Acte 2 : Une manœuvre pour empêcher Saint-Louis de renforcer la majorité du Conseil général avec deux élus communistes en mars 2011.

Acte 3 : Comment empêcher que, cette fois, Saint-Louis joue un rôle majeur pour les élections présidentielles et législatives de 2012 ?

« On veut m’abattre pour atteindre le parti. Et quand le parti sera atteint, le peuple n’aura plus son outil de combat. Sans le combat du PCR depuis 50 ans, La Réunion aurait été encore arriérée »


Kanalreunion.com