Actualités

« Poursuivre un dialogue social rénové et responsable »

Aucun licenciement à Saint-Louis

Témoignages.re / 14 mai 2010

Dans un communiqué diffusé mercredi, la Mairie tire les enseignements des événements de la journée et rappelle le déroulement de carrière des agents, supprimé par Cyrille Hamilcaro, est rétabli. L’échec du mouvement mené par le SAFPTR et soutenu par Cyrille Hamilcaro souligne « la compréhension des agents des motivations de la majorité municipale quant à sa volonté de renforcer les avantages sociaux de façon durable ».

« Deux évènements importants étaient attendus ce jour (NDLR-mercredi) à Saint-Louis.
D’une part, la tenue du Comité technique paritaire avec comme principal objet d’acter l’avis de ses membres sur les propositions formulées par la municipalité relatives au personnel communal entrant dans le cadre du plan de retour à l’équilibre du budget.
D’autre part, le nouvel appel à la grève de l’intersyndicale à l’appui des sollicitations d’une partie de l’opposition municipale.
À la lumière de ces évènements, nous pouvons d’ores et déjà porter quelques analyses :

En ce qui concerne le CTP :
Nous nous félicitons que notre appel à la tenue du dialogue social ait été entendu par l’ensemble des partenaires syndicaux. En effet, l’ensemble des représentants du personnel était assis autour de la table aux cotés des représentants élus. Malgré la non obligation de quorum les 10 membres du CTP ont pris part à la discussion.
Au cours de l’heure de durée de la séance, le Maire de Saint-Louis, président du CTP a exposé de façon précise les quatre propositions inscrites à l’ordre du jour, à savoir :

Avis sur la délégation de service public de l’eau. Un avis favorable à la majorité a été émis par 7 voix contre 3.

Avis sur la délégation de service public de l’assainissement. Un avis favorable à la majorité a été émis par 7 voix contre 3.

Avis sur la mesure de mise en cohérence des effectifs municipaux (répartitions entre la Commune et ses établissements publics rattachés). Un avis favorable à la majorité a été émis par 7 voix contre 3.

Avis sur la mesure de réduction du temps de travail à hauteur de 5% des agents à temps complet. Un avis favorable à la majorité a été émis par 6 voix soit 60% des votants.
Sur ce point en particulier qui était à la source d’inquiétudes des personnels, le président a réitéré son attachement à la sauvegarde de l’emploi et à l’amélioration des conditions de rémunération des plus bas salaires. Il a annoncé le rétablissement du déroulement de carrière sur la grille applicable à la fonction publique métropolitaine des agents sous le statut de CDI, avantage supprimé en 2002 par l’ancien Maire. Il a évoqué également la mise à l’étude de la régressivité de la mesure des 5% soumise à l’avis du CTP avant 2015.

S’agissant du nouvel appel à la grève :
Le vendredi 30 avril, le mouvement social à Saint-Louis a enregistré un taux de participation de 16%. Ce fût un premier échec. Pour le nouvel appel de ce jour, les organisateurs espéraient pouvoir mobiliser davantage d’agents compte tenu des vacances scolaires et l’appel à la mobilisation d’une partie de l’opposition municipale. À 9h30, le nombre de grévistes a été mis à jour et les chiffres sont parlants : 12,29 %. Un échec confirmé !
À l’évidence, nous pouvons donc porter trois constats :

- Le fonctionnement normal du service public communal ;

- L’affaiblissement de la mobilisation des grévistes. Cela dénote l’échec de la tentative de manipulation de l’ancien Maire (cf. texto en date du 11 mai 2010) ;

- La compréhension des agents des motivations de la majorité municipale quant à sa volonté de renforcer les avantages sociaux de façon durable et de la nécessité d’un retour rapide et pérenne à l’équilibre budgétaire.

Cette matinée constitue une première étape importante à l’issue de laquelle le Maire a eu l’occasion de réaffirmer sa volonté de poursuivre un dialogue social rénové et responsable, gage de la réussite collective du plan de retour à l’équilibre ; de confirmer, malgré les allégations du syndicat majoritaire, son opposition à toute forme de licenciement et de rappeler le souci de la majorité municipale d’instituer une véritable entreprise de service public communal par une administration stable garante d’une plus grande qualité de service ».


Kanalreunion.com