Actualités

Premier Contrat local de santé à Mayotte

Politique publique

Témoignages.re / 16 octobre 2013

La loi Hôpital Patient Santé Territoires (HPST) prévoit que la mise en œuvre du Projet de Santé de La Réunion et de Mayotte 2012-2016 peut faire l’objet de Contrats locaux de santé conclus entre les ARS et les collectivités territoriales. Jeudi dernier, l’Agence de Santé Océan Indien, la Préfecture, le Conseil général et la Ville de Mamoudzou ont signé le premier Contrat local de santé du Département de Mayotte, pour mieux répondre aux besoins de santé de la population sur ce territoire.

Les signataires ont décidé d’initier la démarche dans un premier temps en phase expérimentale dans un des huit quartiers du chef-lieu : Passamainty. L’expérimentation sera ensuite étendue aux autres quartiers de Mamoudzou, mais également aux autres communes du département souhaitant mettre en place le dispositif.

Le diagnostic de santé établi sur Passamainty révèle des indicateurs défavorables qui confirment la fragilité du territoire : précarité des familles, isolement des jeunes, insalubrité, problème d’accès à l’eau potable, offre de soins sous-dimensionnée, etc.

Le Contrat local de santé participe à la réduction des inégalités territoriales et sociales de santé et porte sur la promotion de la santé, la prévention, les politiques de soins et l’accompagnement médico-social. Il vise à favoriser l’égalité de l’accès des populations, qui en sont les plus éloignées, à la prévention et à la santé, et à mobiliser les professionnels et les acteurs institutionnels de la santé présents sur le territoire autour d’un programme qui sera déployé de 2013 à 2017.

Les signataires du CLS s’engagent également à mobiliser les moyens financiers, humains et matériels nécessaires dans leurs programmes d’actions respectifs, pour soutenir les actions déterminées dans le cadre du contrat. Par ailleurs, des instances de pilotage et de gouvernance permettront d’assurer un suivi des actions menées.

Le CLS permettra de mettre en cohérence le Projet de Santé de La Réunion et de Mayotte avec les politiques de santé menées par les autres acteurs, de mutualiser les moyens pour répondre aux besoins locaux, et de consolider les partenariats dans une démarche de promotion de la santé pour les quatre ans à venir.

La Ville de Mamoudzou inaugure ainsi une nouvelle approche des politiques publiques de santé à Mayotte : à l’écoute des besoins, plus cohérentes et mieux dimensionnées pour améliorer l’état de santé de la population.

Pourquoi un CLS ?

Les objectifs du CLS sont les suivants :

- Accompagner le développement du rôle des communes en matière d’hygiène et de santé

- Contribuer à la résorption des zones d’insalubrité et de précarité

- Lutter contre les maladies vectorielles

- Améliorer la couverture vaccinale

- Accroître les ressources mises à disposition de l’Éducation nationale — Améliorer l’accès à la prévention et aux soins : intervenir au plus près des populations

- Développer la formation, l’information et l’éducation préventive


Kanalreunion.com