Actualités

« Prix des carburants : la Région en pleine confusion »

Communiqué des conseillers régionaux de l’Alliance

Témoignages.re / 28 juin 2012

Dans un communiqué diffusé hier, les conseillers régionaux de l’Alliance rappellent qu’en 4 mois, la Région Réunion a donné plus de 16 millions d’euros aux compagnies pétrolières. Le gouvernement a changé, et maintenant la Région veut s’attaquer au monopole à qui elle a versé une subvention pendant 4 mois. Toutes ces incohérences aggravent la situation des Réunionnais.

Comme il fallait s’y attendre, le président de la Région a décidé de mettre fin au dispositif de gel de prix des carburants : cette décision de prise en charge de l’augmentation des prix de l’essence a coûté à la Région et au contribuable réunionnais, en 4 mois, la bagatelle de 16 millions d’euros ! L’opposition avait mis en garde la Région sur cette orientation qui la conduisait droit dans le mur. À l’époque, Didier Robert n’avait rien voulu entendre ; mais aujourd’hui il revient à la réalité : la Région n’a pas les moyens ni la vocation d’être la variable d’ajustement des prix du pétrole.

Mais le mal est fait : après avoir, avec l’argent du contribuable, subventionné les pétroliers, Didier Robert veut maintenant s’attaquer au monopole de ces mêmes pétroliers. On ne peut que s’en réjouir. Mais que pèse sa parole après cet épisode ? Il sort même de son chapeau une demande d’abrogation du décret fixant le régime de fixation des prix, alors qu’il n’en a pas dit un mot pendant le débat organisé à cet effet par l’État. Devant de telles contradictions, on peut se demander si, comme à l’accoutumée, le président de Région n’a pas été guidé dans ses décisions que par des motivations politiciennes : avant les législatives, on subventionne les pétroliers et on laisse en paix le gouvernement UMP. Maintenant que le gouvernement a changé, on interpelle (enfin) les pétroliers et le gouvernement. À chacun d’apprécier.

Autre incohérence, l’annonce du président de la Région d’agir sur l’octroi de mer dans le sens du développement durable. Il n’est pas inutile de rappeler qu’il reprend là une orientation de la mandature de Paul Vergès, qui avait, en 2009, augmenté la taxation sur le charbon, sur l’alcool et sur les véhicules polluants de grosse cylindrée, alléger cette fiscalité sur les véhicules hybrides et accorder un taux zéro pour les véhicules électriques. Didier Robert indique qu’il veut lui aussi augmenter l’octroi de mer sur les produits polluants pour répondre aux exigences du développement durable. Très bien ! Va-t-il donc augmenter l’octroi de mer sur l’essence, notamment sur le gazole, qui est un produit polluant par excellence ? Va-t-il ainsi aller au bout de sa logique ? Par contre, comment pourrait –il, sur la base d’un tel principe, justifier un allègement de la fiscalité sur un produit aussi polluant que les carburants ?

Décidément, la Région et son président nagent en pleine incohérence. L’Alliance regrette ce climat de confusion entretenu par la Région sur un sujet complexe qui mérite sérieux, compétence et esprit de responsabilité.


Kanalreunion.com