Actualités

Procès reporté : échec de la manoeuvre d’Alamélou pour faire pression sur la justice

Un transfuge du PCR échoue une nouvelle fois

Manuel Marchal / 20 avril 2016

Depuis qu’il a trahi le Parti communiste réunionnais, Daniel Alamélou est incapable de gagner une élection. Il essaie donc d’utiliser la justice pour parvenir à ses fins. Hier, sa manœuvre a échoué. Il n’a pu empêcher le tribunal de travailler dans de bonnes conditions pour étudier les accusations mensongères qui visent Maurice Gironcel. En effet, le procès est reporté au mois de juillet.

JPEG - 60.6 ko
Maurice Gironcel et plusieurs camarades hier à la sortie de l’audience.

Le tribunal correctionnel tenait hier une audience au cours de laquelle plusieurs affaires étaient abordées. L’une d’entre elles concernait Maurice Gironcel au sujet d’une plainte de Daniel Alamélou qui tente de contester au pénal le résultat des dernières élections municipales qui ont été confirmées par le tribunal administratif.

Compte-tenu du calendrier chargé, l’audience ne pouvait pas commencer avant 18 heures, ce qui impliquait des débats qui allaient se prolonger à une heure bien tardive. C’est pourquoi Me Rémi Boniface a demandé et obtenu le renvoi de l’examen des faits à une audience ultérieure au mois de juillet. L’avocat de Maurice Gironcel a en effet souligné qu’il était important que le tribunal puisse travailler dans de bonnes conditions, pour qu’il porte toute l’attention nécessaire à l’examen de cette affaire.

Il a aussi noté que les gesticulations provoquées par Daniel Alamélou dans la presse ces derniers jours ne sont pas de nature à la sérénité des débats. Ce dernier a en effet fait tout pour que le procès ait lieu hier au plus vite, en faisant croire que Maurice Gironcel exerçait des pressions. Des anciens « militants » ont ainsi fait leur apparition dans les colonnes des journaux, à quelques jours de la date de l’audience. Me Boniface a constaté que ces attaques dans les médias sont un moyen de faire pression sur les magistrats, mais que ces derniers ne sont pas dupes.

Pour Me Gangate, avocat de M. Vedama, autre prévenu, un renvoi s’impose car son client réside à Madagascar et il n’a pu voir son conseil qu’hier. C’est un délai insuffisant pour préparer la défense.

Le procureur a donné suite à ses arguments, et le tribunal a donc ordonné le renvoi du procès au mois de juillet.

L’avocate d’Alamélou montre le vide du dossier

Cette décision a signé l’échec de l’opération de manipulation d’un battu aux élections qui n’accepte pas le verdict de la population. Son avocate a alors demandé que la justice mène des investigations supplémentaires. En clair, il s’agit d’ouvrir à nouveau le dossier alors que l’instruction est terminée.

Pour Me Boniface, cette ultime manœuvre montre bien le vide du dossier, et il s’interroge sur les faits sur lesquels le conseil de Daniel Alamélou veut que la justice mobilise des moyens supplémentaires. Quels faits ? Les nouvelles accusations portent-elles sur les faits reprochés ? S’agirait-il de croire uniquement la parole d’un adversaire politique ?

Depuis qu’il a trahi le Parti communiste réunionnais, Daniel Alamélou est incapable de gagner une élection. Hier, sa manœuvre a échoué. Il n’a pu empêcher le tribunal de travailler dans de bonnes conditions pour étudier les accusations mensongères qui visent Maurice Gironcel.

M.M.


Kanalreunion.com