Actualités

Progression générale des forces de progrès.

Après les élections partielles

Geoffroy Géraud-Legros / 6 octobre 2009

L’issue victorieuse du second tour des élections partielles fait apparaître une progression et un ancrage des forces de progrès dans toutes les communes et dans tous les cantons concernés.

Les élections qui ont suivi les décisions d’annulation, par le Conseil d’Etat des scrutins de Saint-Paul, de Saint-Louis et Saint-Leu sont riches d’enseignement.
D’une part, ils ont fait apparaître que les annulations n’ont pu interrompre les dynamiques en faveur du changement et de la transformation sociale engagée en Mars 2008. Ces résultats soulignent, d’autre part, la force croissante du rassemblement de la population autour d’un ensemble de projets et d’une conception de l’avenir de La Réunion.

Amplification des succès.

Les chiffres obtenus à Saint-Paul par la liste conduite par Huguette Bello sont sans appel : en donnant à Huguette Bello, 6000 suffrages d’avance sur Alain Bénard, contre 138 voix il y a un an et demi, le peuple de Saint-Paul a montré avant-hier sa détermination d’ancrer la commune sur une voie nouvelle.
Le cas de Saint-Louis montre lui aussi un renforcement de la volonté de changement au sein de la population. Dès la première manche, la participation y a atteint le taux record de 81%, pour franchir la barre des 85% lors du second tour.
Le 27 Septembre, Claude Hoarau recueillait 48,98% des scrutins, distançant son principal opposant, le Conseiller général du Nouveau centre Cyrille Hamilcaro, battu en 2008 avec moins de 400 voix d’écart. Elu avant-hier avec 52,09% des voix, distançant son rival de plus de 900 voix, Claude Hoarau a amélioré au second tour les résultats obtenus en mars 2008.
Au fondement de cette victoire, l’union la plus large dès le premier tour… mais encore un report de constatable de l’électorat de la candidate verte et du P.E.U.P, malgré l’absence de consigne de la part des porte-parole de la liste commune menée par ces deux organisations au premier tour.

Renversements de tendances.

L’ampleur du changement en cours est plus visible encore dans le mouvement des électeurs à l’intérieur du territoire de la commune.

Ainsi, Claude Hoarau gagne près de 600 voix dans le canton de la ville de Saint-Louis. Il supplante donc Cyrille Hamilcaro dans ce que ce dernier avait pris l’habitude de considérer – selon ses propres termes- comme « son » canton. Ce résultat montre le peu d’efficacité des manœuvres de division du candidat Nouveau centre, qui a tenté à toute force d’opposer les Saint-Louisiens en fonction de leur origine géographique…Ce renversement de tendance laisse présager un prochain scrutin cantonal difficile pour Cyrille Hamilcaro, qui pourrait bien perdre son siège de Conseiller général.
L’onde du changement a continué de s’étendre à Saint-Leu. L’invalidation d’Isabelle Poudroux "fondée" sur une ridicule et méprisante rumeur de "sorcellerie" par le juge administratif suprême semblait pouvoir permettre le retour de l’ancien maire, Jean-Luc Poudroux, dans un canton détenu 20 ans durant par ce dernier. Néanmoins, le ticket Thierry Robert- Isabelle Poudroux est arrivé en tête au premier tour, totalisant 43,16% des suffrages, contre un peu moins de 30% seulement à Jean-luc Poudroux, battu lors du précédent scrutin municipal.
Face à cette vague en faveur du candidat Thierry Robert, l’ancien maire de Saint-Leu a cru trouver la parade dans une alliance avec le Dr Rhafik Badat, qui avait pourtant largement fait campagne sur sa « différence » avec les deux candidats et se posait en « troisième homme » dans l’élection cantonale. Jean-Luc Poudroux comptait beaucoup sur le ralliement presque instantané à du « troisième homme », qui se targuait d’avoir« 6.000 patients » en ville de Saint-Leu -entendant par là disposer d’une large clientèle dans le canton- pour inverser la tendance. Les électeurs de Saint-Leu ne s’y sont pas trompés : pensant faire d’une pierre deux coups, l’alliance "tout sauf Robert" s’est finalement soldée par la perte des deux candidats, l’ancien…et le « nouvel » homme.
Le surcroît d’adhésion dont ont bénéficié les candidats du progrès au cours de ce scrutin montre un renforcement de l’orientation du vote vers un progrès cohérent, formulé à l’échelle de La Réunion.

Geoffroy Géraud


Kanalreunion.com