Actualités

Propositions du PCR pour l’emploi

Assises des Outre-mer

Témoignages.re / 12 octobre 2017

Hier en conférence de presse, l’intervention de Gilles Leperlier a porté notamment sur les propositions du PCR pour augmenter le nombre d’emplois que les Réunionnais pourront obtenir à La Réunion.

JPEG - 73.1 ko
Plus de la moitié des jeunes sont au chômage à La Réunion.

Gilles Leperlier revient sur le lancement des Assises des outre-mer. Le PCR avait dénoncé la forme, car elles devaient se tenir à Paris. Il salue donc l’organisation d’Assises par territoire. Mais sur ce qui a été proposé vendredi dernier lors des Assises de la mobilité et de la jeunesse, le PCR note que le format proposé est décevant. En effet, ces deux rencontres étaient des réunions entre la ministre et des institutions. « On prend les formules qui n’ont jamais fonctionné jusqu’à présent », constate Gilles Leperlier, « les Assises telles qu’elles ont été présentées ne correspondent pas aux attentes de la ministre des Outre-mer. Tous les Réunionnais qui veulent participer doivent pouvoir le faire, il faut créer les conditions ».

Deux grands services

Pourtant avec ces Assises, « l’occasion est donnée de co-construire un projet réunionnais entre Réunionnais », ajoute Gilles Leperlier, « nous pouvons nous entendre entre Réunionnais sur un projet réunionnais pour La Réunion ».

Il rappelle que le PCR a fait ses propositions, remises samedi dernier à la préfecture. Elles concernent de nombreux domaines. Lors des trois dernières visites ministérielles, il a été question de la fin des emplois aidés. Face à cela, le PCR propose deux grands services dans l’environnement et l’aide à la personne. La visite de la ministre à Mafate a montré les atouts de la valorisation de la biodiversité de notre île. La population de La Réunion vieillit et a besoin d’accompagnement. L’occasion est donnée dès maintenant de former les personnes qui répondront demain aux besoins de la population en utilisant les dispositifs existants pour que les emplois soient plus pérennes. Cela peut créer de l’emploi durable dans l’environnement et l’aide à la personne.

Anticiper les besoins

Le PCR propose également un moratoire pendant 15 ans sur les emplois dans la fonction publique. Cela signifie pas de mise au mouvement national des postes disponibles pour qu’un Réunionnais qui passe le concours dans notre île puisse y travailler. Gilles Leperlier rappelle aussi la demande que tous les postes à pourvoir soient disponibles à Pôle emploi, car les chômeurs doivent s’y inscrire. Des moyens peuvent être trouvés en regroupant les énergies de tous les acteurs pour accompagner de manière encore plus forte les demandeurs d’emploi jusqu’à l’embauche.

« Tout cela ne demandera pas un centime de plus à l’État », souligne Gilles Leperlier.

Le PCR propose aussi une conférence permanente sur l’emploi pour anticiper les postes à pourvoir dans les années à venir afin d’adapter les formations. Cela pourra aussi prendre en compte nos voisins dans le cadre d’un co-développement.


Kanalreunion.com