Actualités

Propositions pour du PCR le plein emploi à La Réunion

Dans 7 jours, la Conférence sociale, économique et environnementale

Témoignages.re / 22 octobre 2012

Selon l’annonce faite dans la presse et toujours pas confirmée par un programme officiel, c’est le 29 octobre que devrait débuter la Conférence sociale, économique et environnementale à La Réunion. Pour sa part, le PCR continue de contribuer au débat en organisant trois grands meetings afin de présenter ses propositions. Le premier a lieu demain à Saint-Louis à la salle 3J. Parmi les propositions, la lutte pour l’emploi :

JPEG - 37.1 ko

La crise du système : 158.000 Réunionnais inscrits à Pôle emploi


L’emploi est le problème numéro un à La Réunion. Il est la preuve que le système actuel ne pourra jamais faire revenir La Réunion au plein emploi. En effet, le constat est dramatique, quelle que soient les mesures prises au cours de ces 30 dernières années. La situation va s’aggraver si rien ne change, en effet :

- 158 000 Réunionnais inscrits à Pôle Emploi, 30% des personnes en âge de travailler au chômage dont 60% de jeunes de moins de 26 ans ;

- la population en âge de travailler va passer de 340.000 personnes aujourd’hui à 440.000 en 2030 ; il faudrait créer en 20 ans près de 250.000 emplois supplémentaires pour résorber le chômage actuel et offrir un emploi à tous ceux qui arriveront sur le marché du travail

Si les règles ne changent pas, rien ne sera possible ; il faut donc des mesures fortes et audacieuses à la hauteur de l’enjeu.

Propositions du PCR


Pour aller vers le plein emploi, soit créer près de 250.000 emplois au cours des 20 prochaines années, les propositions du PCR utilisent 5 leviers :

1. Donner la priorité à l’embauche des Réunionnaises et Réunionnais


- dans le secteur public : durant 15 ans, tous les postes nouveaux ou à remplacer ne sont pas « mis au mouvement national » mais attribués prioritairement aux Réunionnais ayant obtenu le concours ou aux Réunionnais en métropole souhaitant revenir à La Réunion.

Le gouvernement peut décider sans délai de ce « moratoire » qui aurait des effets immédiats

- dans le secteur privé : pour toute embauche, les employeurs doivent s’adresser à Pôle Emploi à La Réunion et ne peuvent recruter à l’extérieur que s’il y a un constat de carence locale dûment constaté par Pôle Emploi

- création d’une conférence permanente de l’emploi pour assurer transparence du marché de l’emploi et améliorer correspondance entre formation et emplois

2. Créer les 2 grands services d’utilité publique

- dans le secteur de l’environnement : des milliers d’emplois peuvent être crées pour protéger notre environnement. Une structure regroupant tous les partenaires concernés pourra gérer ce service. Composée notamment de l’ONF, du Parc national, des collectivités locales, de l’IRT et de l’Etat, elle pourra programmer, gérer, former, encadrer tous les emplois « verts » correspondant à un volume de contrats aidés

- dans le secteur des services à la personnes : des milliers d’emplois peuvent être créés pour les crèches familiales, les aides aux personnes en difficultés ou handicapés, aux personnes âgées (le nombre des plus de 65 ans va doubler d’ici 2040) : mutualiser tous les emplois aidés correspondant et confier la gestion de ces emplois à un organisme indépendant rassemblant associations, Etat, collectivités locales, syndicats, pour en finir avec le clientélisme électoral.

3. Relance des chantiers dans le BTP

- Le chantier prioritaire est le logement (un logement construit = 1,5 emploi) : 10.000 logements par an = 15.000 emplois

- L’autre grand chantier est de construire le chemin de fer entre Saint-Benoît et Saint-Joseph :

- Les chantiers immédiats sont d’accélérer les travaux sur le réseau routier national et départemental, la résorption des radiers, l’endiguement des ravines, la construction d’équipements publics dans les communes etc.

4. Prendre en compte le critère de création d’emplois (mieux disant social) dans les marchés publics et dans les régimes d’aides aux entreprises


5. développer l’économie réunionnaise pour créer des emplois pérennes


- conquête du marché intérieur dans l’agriculture et l’agroalimentaire pour nourrir demain le million d’habitants : c’est l’autosuffisance alimentaire. En complément pourra être développé l’import substitution…

- création de nouvelles filières et consolidation de filière à fort potentiel : renforcement de la filière canne, l’agronutrition, la pêche, l’artisanat, le tourisme, les TIC et le numérique, les énergies renouvelables, l’économie de l’innovation et de la connaissance.. ;

- conquête de nouveaux marchés à l’extérieur en s’appuyant sur la croissance de la demande des pays émergents en Afrique et en Asie.

Pour favoriser ce développement économique, il pourra être intéressant d’adapter les régimes d’aides aux entreprises et la fiscalité en fonction de cet objectif, ainsi que soutenir la consommation et protéger la production locale.


Kanalreunion.com