Actualités

Qu’attend Michel Vergoz pour dénoncer le président PS de la Région Guadeloupe ?

Le numéro 2 de la liste socialiste victorieuse en Guadeloupe est une députée UMP

Témoignages.re / 20 mars 2010

Michel Vergoz reproche à l’Alliance la présence de TAK sur sa liste et saisit ce prétexte pour refuser l’union. En Guadeloupe, le PS a gagné au premier tour avec une députée UMP numéro 2 sur la liste, mais Michel Vergoz ne dit rien. Il est d’accord avec la Guadeloupe, mais il avait besoin d’un prétexte à tout prix pour refuser l’union à La Réunion.

En Guadeloupe, il a fallu d’un tour pour élire les conseillers régionaux. Dimanche dernier, c’est la liste conduite par Victorin Lurel qui a gagné. Victorin Lurel est un député PS, mais il n’y avait pas que des candidats PS sur sa liste, bien au contraire. En deuxième position sur la liste figure Gabrielle Louis-Carabin, députée UMP. A-t-on entendu Michel Vergoz reprocher à son ami socialiste cette présence de quelqu’un qui « déborde le PS sur la droite » ?
Cela montre bien que la présence d’un ancien, et pas actuel, député UMP sur la liste est un faux prétexte pour Michel Vergoz.

Dimanche dernier en Guadeloupe, c’est la liste conduite par Victorin Lurel, député PS, qui a gagné. En deuxième position sur la liste figure Gabrielle Louis-Carabin, députée UMP.

• Une liste d’union gagne au premier tour en Guadeloupe
Voici les 31 élus de la liste conduite par Victorin Lurel, député PS :

M. Victorin LUREL (député PS) ; Mme Gabrielle LOUIS-CARABIN (députée UMP) ; M. Jean-Pierre DUPONT ; Mme Josette BOREL-LINCERTIN ; M. Christian BAPTISTE ; Mme Hélène VAINQUEUR-CHRISTOPHE ; M. Harry DURIMEL ; Mme Justine BENIN ; M. Audry CORNANO ; Mme Fély KACY-BAMBUCK ; M. Alex FALEME ; Mme Marie-Camille MOUNIEN ; M. Louis GALANTINE ; Mme Roberte MERI-CINGOUIN ; M. Jocelyn MIRRE ; Mme Claudine BAJAZET ; M. André ATALLAH ; Mme Michelle MAXO ; M. Hugues RAMDINI ; Mme Marie-Yveline PONCHATEAU-THEOBALD ; M. Jocelyn SAPOTILLE ; Mme Thérèse MARIANNE-PEPIN ; M. Christian JEAN-CHARLES ; Mme Maryse ETZOL ; M. Paul NAPRIX ; Mme Hélène POLIFONTE-MOLIA ; M. Richard NEBOR ; Mme Marlène BERNARD ; M. Michel BRARD ; Mme Marie-Claire POZZOLI ; M. Alix NABAJOTH ;

• Qui est Gabrielle Louis-Carabin ?
Gabrielle Louis-Carabin est députée UMP, elle siège même au groupe Union pour un Mouvement Populaire. Voici d’ailleurs ce que précise la fiche de renseignement de Mme Carabin sur le site de l’Assemblée nationale.

Mme Gabrielle Louis-Carabin
Née le 20 février 1946 à Le Moule (Guadeloupe)

Circonscription d’élection : Guadeloupe (2ème)
Groupe politique : Union pour un Mouvement Populaire
Commission : Membre de la commission des affaires sociales
Profession : Agent de contrôle retraitée
Suppléant : M. Laurent Bernier

• Alors quelle est la vraie raison de Michel Vergoz ?
Michel Vergoz reproche-t-il à Victorin Lurel, député de son parti, d’avoir décidé de placer en deuxième position sur sa liste une députée UMP ?
À ce jour, Michel Vergoz n’a pas condamné cette décision.
Cela montre bien que la présence de TAK sur la liste n’était qu’un prétexte pour ne pas faire l’union. Et d’ailleurs, TAK n’a-t-il pas écrit à Paul Vergès ceci : « Nous avons appris que le Parti Socialiste avait exprimé des réticences à l’égard de la présence de membres de la liste Mouvement Divers Droite sur cette liste d’Union, si tel est le cas, nous acceptons de retirer notre candidature ». TAK était prêt à se retirer, levant la dernière objection de Michel Vergoz à l’union. Mais ce dernier a décidé de partir tout seul. Quelle est sa vraie raison ?


Le gouvernement UMP finance les banques et fait payer les pauvres

Pour sauver les banques, le gouvernement UMP est parvenu à débourser 360 milliards d’euros, mais n’a rien fait pour atténuer l’impact de la crise chez les plus démunis. Il n’y a qu’à voir la hausse du chômage et l’augmentation des prix. L’argent du gouvernement a permis aux banques de faire des bénéfices record en 2009.

Le bouclier fiscal de 15 milliards d’euros pour les riches a creusé le déficit de la France. En pleine crise, la dette publique a augmenté, passant de 3% à 8% du PIB. Face à cela, le gouvernement n’a pas remis en cause les “cadeaux” pour les riches. Ce sont les plus démunis qui doivent payer la casse. Alors que les profits des actionnaires repartent à la hausse, le taux du Livret A est passé de 4,5% à à peine 1%.
Ce sont les plus pauvres qui doivent passer à la caisse pour rembourser les dettes. Une politique de restriction est mise en place, construite et votée par Didier Robert, membre du bureau politique de l’UMP.
Le forfait hospitalier augmente et le remboursement des médicaments diminue, les emplois publics dans les écoles, les hôpitaux et les services à la personne se réduisent, le régime des retraites est remis en cause, et la vie devient de plus en plus chère.
Cette politique de casse sociale a été votée par le député Didier Robert, soutien de Nicolas Sarkozy.
Voter pour Didier Robert reviendrait à cautionner la politique du gouvernement, au moment même où en France, le peuple se lève contre lui, en votant massivement contre l’UMP.


Kanalreunion.com