Actualités

Qu’est-ce que la Caisse de Garantie du Logement Locatif Social ?

Témoignages.re / 19 octobre 2013

La Cglls est un établissement public à caractère administratif (EPA), opérateur de l’État, et une institution financière spécialisée, chargée de :

- garantir les prêts réglementés accordés par la Caisse des dépôts et consignations aux bailleurs sociaux, en l’absence d’une garantie des collectivités territoriales ;
- prévenir les difficultés financières des bailleurs sociaux et aider au rétablissement de leur équilibre.

Elle est principalement financée par deux cotisations prévues par les articles L.452-4 et L.452-4-1 du Code de la construction et de l’habitation (CCH).

- Établissement public créé par la loi SRU, la Cglls est placée sous la tutelle du ministre en chargé du logement et de la ville d’une part, du ministre chargé de l’économie et des finances d’autre part.

- Institution financière spécialisée, la Cglls doit se conformer aux mêmes exigences que l’ensemble de la profession bancaire.

Créée en décembre 2000 par la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (loi SRU), la Cglls a vu ses missions progresser avec la loi d’orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine d’août 2003 (loi Borloo), et la loi portant engagement national pour le logement de juillet 2006 (loi ENL).

Administrée par l’État et la profession des bailleurs sociaux, la Cglls mutualise les coûts d’adaptation des organismes aux exigences de leur environnement, tant en termes de ressources que de mise en commun des compétences.

Pour aider les bailleurs sociaux à tenir leur place aux côtés des acteurs de la ville, la Cglls intervient :

- en garantissant, à défaut des collectivités locales, les prêts accordés par la CDC aux bailleurs sociaux ;

- en accompagnant les organismes en difficulté ou fragiles ;

- en favorisant leur réorganisation afin d’optimiser la gestion du parc locatif social dans chaque bassin d’habitat ;

- en octroyant des aides aux organismes ayant besoin de fonds propres pour financer leurs projets inscrits dans le programme national de rénovation urbaine ou leurs plans stratégiques de patrimoine ;

- en contribuant au financement des acteurs clés du secteur : USH, fédérations de bailleurs sociaux, FILLS, ANRU, ERU, EGUQ, Associations nationales représentatives des locataires, ADIL.

Extraits de : http://www.cglls.fr/Qui-sommes-nous

Etre 100% disponible

L’opinion doit jouer son rôle et exiger la vérité. Les électeurs doivent pouvoir se prononcer en toute connaissance de cause.

Cela fait 54 ans, depuis le coup d’état préfectoral sous les ordres de Michel Debré en 1958, que toutes les équipes municipales en place à Saint-Paul ont utilisé la mairie pour combattre le PCR et ses idées. C’est une constante jusqu’à aujourd’hui. Rien n’a changé.

Si, ce qui a changé ? À chaque mandat on vieillit de 6 ans et les problèmes demeurent. Pire, ils s’aggravent et s’accumulent.

Pour Ary Yee Chong Tchi Kan, son engagement clair : être 100% disponible. En cas d’élection exécutive, il démissionnera du Secrétariat général du PCR afin d’être à 100% disponible aux affaires municipales.

En plus de sa disponibilité, il met en avant son parcours personnel et professionnel, son engagement au service des autres, ses réflexions et convictions, ses connaissances des dossiers saint-paulois, ses compétences à faire émerger des solutions, sa volonté à rendre les acteurs responsables de leur propre changement.

Il se dit « prêt à rencontrer tous ceux qui le souhaitent ».
JPEG

La Reine de trèfle a deux Valets : l’un de Cœur, l’autre de Pique

La Reine de Trèfle à deux valets.

L’un, de Cœur, envers qui elle n’a jamais réussi à tenir la promesse de lui offrir une fonction élective personnelle.

L’autre, de Pique, qu’elle manœuvre à souhait quand il s’agit d’invectiver les interlocuteurs.

Lequel la Reine, dont on n’imagine pas qu’elle fera la promotion du Valet de carreau du pays voisin, présentera comme son successeur ?
La Section Communiste de Saint-Paul prépare une rencontre avec les chefs d’entreprises et les contribuables saint-paulois

Lors de l’annonce de leur candidature aux élections municipales de mars 2014, la section communiste de Saint-Paul avait annoncé, qu’après avoir organisé la lutte des pauvres, elle allait réunir les chefs d’entreprises et les contribuables de Saint-Paul pour les informer de la réalité de la fiscalité et de l’usage des budgets municipaux.

Le 1er débat aura pour thème : « Les dotations budgétaires de l’État vont diminuer. Pourtant les demandes sociales ne vont cesser d’augmenter. Qui paiera ?”

Toute personne intéressée peut contacter le 0262 34 50 22 ou pcr.saintpaul@gmail.com .


Kanalreunion.com