Actualités

« Que cesse une bonne fois pour toutes les campagnes de désinformation »

Sections PCR : Saint-Louis et la Rivière

Témoignages.re / 20 mai 2010

Réunies en comité mardi, les sections PCR de Saint-Louis et de la Rivière ont fait un point sur la situation politique de cette ville. Dans le communiqué ci-après des éléments d’information pour « que, dorénavant, tous retrouvent le chemin du débat serein et responsable dans l’intérêt et au service des Saint-Louisiens et des Riviérois… »

« Pendant des mois la commune de Saint-Louis a été placée sous les feux de l’actualité. Bref historique en sept dates :


- octobre 2008 :
après la victoire de la liste conduite par Claude Hoarau, c’est l’annulation des élections municipales de mars 2008. Pendant tout le temps qui a suivi, la municipalité a fait l’objet d’harcèlement. Même un livre nauséabond a circulé sur le net pour traiter Claude Hoarau de racistes.

janvier 2009 : soutenu par un syndicat et l’ex maire, 89 personnes recrutées en CDD ont demandé que ces contrats soient requalifiés en CDI. Si cela devait être le cas, le coût pour le contribuable serait de 1.5 millions d’euros et le risque serait alors grand de voir d’autres collectivités refuser tous recrutements de contrats aidés.

octobre 2009 : de nouvelles élections sont organisées pour au final le même résultat électoral qu’en mars 2008. Du temps et de l’argent sont perdus. Avant, pendant et après la campagne électorale tout a été fait pour tenter de discréditer Claude Hoarau avec par exemples la photo truquée du chauffeur de bus, l’augmentation des impôts à la veille des élections.

mars 2010 : pour la première fois, Claude Hoarau, a été placé, en « garde à vue ». Le motif était le protocole politique conclu lors des élections de mars 2008. Les faits étant prescrits, on lui a prêté une volonté de « discrimination à l’embauche ». Il n’y a pas eu de « discrimination » puisque aucune liste de personnes à recruter n’avait été proposée.

avril 2010 : Claude Hoarau est placé, pour la seconde fois, « en garde à vue ». Cette fois on voudrait l’accuser d’achat de voix concernant Mme Sabrina Étang-Sale. Celle là même celle qui avait déclaré à la presse « qu’elle avait monté un piège ». Inutile d’en dire plus !

avril - Mai 2010 : lors du débat sur le vote des taux des impôts et du Compte administratif 2009 les adversaires de la municipalité ont organisé l’intoxication de l’opinion faisant croire à un déficit global de 21 millions d’euros et une augmentation des taux de 44%. Désormais les choses sont claires, le Compte administratif 2009 présente un déficit de 7 millions d’euros et l’augmentation des taux est de 26 % sur la part communale.

mai 2010 : deux grèves qui ont totalement échoué ont été organisées par un syndicat. 16% pour la première et 12% pour la seconde. Celle-ci a été accompagnée de désordres en centre ville. Les commerçants ont été contraints de baisser leurs rideaux. Par un texto de l’ex maire appelant à la manifestation, dont il a reconnu en être à l’origine, tous ont bien compris la tentative de manipulation.

En l’espace de deux ans, après mars 2008, nous constatons, par ce bref retour historique, que d’un côté, par de la violence institutionnelle et de l’autre par des opérations indignes d’une démocratie toutes sortes de moyens ont été mis en œuvre pour tenter de déstabiliser la mairie de Saint-Louis.

Depuis le début de cette mandature nous ne nous faisons aucune illusion et comprenons très bien que certain n’ont pas accepté leurs deux défaites électorales. Mais ils oublient que c’est la population qui, par deux fois, s’est exprimée par son vote libre et conscient. D’ailleurs, depuis mars 2001, nos adversaires oublient peut-être qu’ils n’ont jamais remportés une élection sur toute la commune même quand ils étaient aux responsabilités.

À cela se rajoute le fait que la situation sociale et économique est de plus en plus difficile et que les conséquences de la crise en Europe risque d’aggraver davantage les conditions de vie de nos concitoyens.

Aussi, en ce qui concerne tout particulièrement Saint-Louis, les sections :

1) Demandent que cesse une bonne fois pour toutes les campagnes de désinformation qui dure depuis bien trop longtemps et qui ne profitent ni aux uns ni aux autres.

2) Émettent le vœu que, dorénavant, tous retrouvent le chemin du débat serein et responsable dans l’intérêt et au service des Saint-Louisiens et des Riviérois qui comme l’immense majorité des Réunionnais connaissent des difficultés.

3) Déclarent que Saint-Louis, malgré ce que les uns ou les autres peuvent raconter, n’est pas un terrain de guerre mais une terre de luttes connue et reconnue historiquement.

En ce qui concerne la situation sociale et économique, les sections :

- apportent leurs entiers soutiens et contributions actives à toutes les initiatives du PCR pour faire face aux difficultés présentes et à venir.

Enfin, à l’issue d’un débat, les sections de Saint-Louis et de La Rivière :


- décident d’organiser, dans tous les quartiers de Saint-Louis et de La Rivière des réunions pour informer l’opinion.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • il faut que ceux qui soutenaient hamilcaro comprennent que celui-ci à perdu par 2 fois les elections, qu’il à été mis en examen pour des malversations qu’il aurait faites à la mairie, et qu’enfin le nouveau maire puisse travailler en toute tranquilité pour le bien de la commune ! et que les médias réunionnais qui soutiennent hamilcaro arrètent de ce ruer vers lui dés qu’il tire un pet ! qu’ils ce mettent dans la tète qu’ils ne changeront pas le résultat des élections pour un bon moment !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com