Actualités

Que font les députés réunionnais ?

Priorité au recrutement local dans l’Éducation nationale

Témoignages.re / 20 juillet 2012

Suite à la demande du député martiniquais Alfred Marie-Jeanne, lors de la session extraordinaire du mardi 17 juillet à l’Assemblée nationale, concernant l’affectation des Martiniquais aux postes disponibles dans leur île dans l’Éducation nationale, l’AJFER (Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion) s’étonne de l’inaction des députés réunionnais sur le même sujet à La Réunion. Voici son communiqué.

A l’occasion de la session extraordinaire, mardi 17 juillet, à l’Assemblée nationale, Alfred Marie-Jeanne, député de la Martinique, a interpellé le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, sur l’affectation des Martiniquais aux postes disponibles dans leur île dans l’Éducation nationale.

La réponse du ministre a été claire :
« D’ores et déjà, des mesures ont été prises. Comme vous le savez, les lauréats des concours précédents doivent accepter, ayant pris part à un concours national, les affectations qui leur seront attribuées, où que ce soit, sous réserve de conditions particulières d’un point de vue social ou de santé. Cependant, afin de remédier aux difficultés créées par la majorité précédente, qui blessent les territoires ultramarins, j’ai pris la décision, pour la rentrée 2012, de permettre que tous les contractuels ayant réussi le concours et ayant exercé en Martinique soient affectés en Martinique ».

A La Réunion, la situation est similaire, la lutte menée par les professeurs stagiaires en août 2010 en est un bon exemple. Depuis sa création en 2009, l’AJFER interpelle tous les acteurs publics et se mobilise sur la nécessité de la Priorité à l’embauche des Réunionnais. Lors de la visite à La Réunion de Victorin Lurel, Ministre des Outre-mer, nous l’avons interpellé sur la question de la Priorité à l’embauche des Réunionnais, dans les secteurs publics et privés.

Nous avons alors été reçus par son porte-parole, Nathalie Puvilland, qui a expliqué que la situation à La Réunion n’avait rien d’exceptionnel. D’ailleurs, lors de sa visite dans notre île, le ministre a annoncé « qu’il fallait aller frotter son esprit ailleurs », pendant que de nombreux agents sont en train de faire leur valise pour des postes que des jeunes formés à La Réunion peuvent occuper.

Que font nos députés réunionnais ? Ces derniers étaient aux côtés du ministre durant son séjour et auraient dû, à cette occasion, l’interpeller sur la problématique de l’embauche locale, notamment dans l’Éducation nationale, où sur 1.000 embauches chaque année, seulement 100 Réunionnais sont recrutés.

Aujourd’hui, nous demandons à ce que les décisions prises par le ministre de l’Éducation nationale pour la Martinique soient appliquées à La Réunion.

Nous allons aussi interpeller le ministre de l’Éducation nationale directement sur cette question. Un courrier est actuellement en préparation.

Pour l’AJFER,
Gilles Leperlier, Président


Kanalreunion.com