Actualités

« Que la jeunesse devienne une force de décision »

Paul Vergès rencontre la jeunesse réunionnaise

Geoffroy Géraud-Legros / 8 mars 2010

A l’invitation de l’AJFER, le Président de la Région a rencontré hier de jeunes réunionnais. L’occasion, le temps d’un échange, d’évoquer une stratégie à long terme pour que la jeunesse prenne toute sa place dans La Réunion de demain.

Anticiper : s’il ne fallait en retenir qu’un, c’est ce mot d’ordre qui se dégagerait du riche entretien entre le Président de la Région et les jeunes lors de la réunion organisée hier à Saint-Denis à l’appel de l’AJFER. Après avoir évoqué son adolescence parmi les Forces françaises libres en des temps où le monde basculait, Paul Vergès a rappelé quels sont aujourd’hui les courants profonds sur lesquels se fonde sa vision, bien au-delà des enjeux électoraux. Grands mouvements démographiques qui porteront la population du monde à 9 milliards en 2050, celle de notre île à 1.000.000 d’habitants en 2025. En parallèle, le rééquilibrage des pouvoirs mondiaux amènera les grands Etats d’Asie et du Sud à un niveau supérieur à celui des anciennes puissances coloniales. Les USA eux-même seront rétrogradés à la seconde place, alors que la France et le Royaume-Uni, anciennes puissances coloniales de notre zone, ne seront 9e et 10e…

La jeunesse peut prendre son destin en main

A ces nouveaux basculements du monde s’ajouteront celles de la mondialisation et de l’explosion des technologies, qui feront du monde un village… mais fragiliseront l’emploi et la production de richesse à La Réunion. Quel destin pour les jeunes Réunionnais, dans ce tourbillon d’une puissance peut-être sans précédent dans l’histoire du monde ?
Le Président de la Région l’a affirmé avec force : ce n’est qu’en devenant une force de réflexion, de proposition et de décision que la jeunesse réunionnaise peut espérer demain maîtriser son avenir.
Or, c’est aujourd’hui que les choix décisifs doivent être arrêtés, et que se construisent les bases de la Réunion du million d’habitants : la tête de liste de l’Alliance a évoqué des grandes voies que pourrait suivre le développement de demain.

Emploi, développement, coopération régionale : des voies pour la jeunesse Réunionnaise

Afin de remédier au chômage, le Président de la Région a évoqué l’institution de grands services d’aide à la personne, le développement d’emplois dans l’environnement pour pallier à la surproduction de déchets, la multiplication de réseaux de lagunage, créateurs d’emploi et générateurs d’économies. D’autres réalisations liées au développement durable telles que la maîtrise des énergies propres - photovoltaïque, utilisation de la houle et de la différence de température des océans- peuvent elles aussi permettre de créer un grand nombre d’emplois à tous degrés de qualification.
Paul Vergès a aussi montré quels avantages pouvait retirer La Réunion et ses jeunes d’une meilleure intégration de notre pays dans son espace géographique : par le développement de la pêche, sous-exploitée par les Réunionnais et leurs voisins, et surtout par le développement d’une coopération régionale à grande échelle. Ainsi, la matière grise, première ressource de notre île, pourra être employée à des échanges gagnants-gagnants avec les pays de la zone, seule alternative à la mondialisation qui pourrait dresser nos pays les uns contre les autres. Enfin, les diplômés réunionnais pourraient trouver des débouchés gratifiants dans le développement de véritables relations bilatérales avec les Etats voisins, en exportant leur savoir-faire.
Ensemble, ces propositions profilent un véritable plan de développement durable, pour que La Réunion sorte définitivement de la période post-coloniale… Une grande transformation qui ne pourra être réalisé que par l’engagement de la jeunesse.

Geoffroy Géraud-Legros 


La recherche est un secteur qui peut créer de nombreux emplois pour les jeunes à La Réunion.

Deux candidates formulent des propositions phares

Lauriane Naze a proposé la création d’une aide de 100 euros annuel pour améliorer l’accès à l’information. Cette aide pourra être obtenue par des jeunes, des demandeurs d’emploi et des étudiants dans le but d’obtenir un abonnement à internet, de s’abonner à certains journaux.
Béatrice Leperlier a de son côté demandé la création de deux grands centres de vie universitaires, comprenant des milliers de logement et leur environnement de proximité : laveries, épiceries, services de proximité.
Par ces deux mesures phares, les représentantes de l’AJFER placées sur la liste dirigée par Paul Vergès contribuent à enrichir le débat de propositions concrètes destinées à améliorer les conditions de la jeunesse réunionnaise.

 G G-L 


Kanalreunion.com