Actualités

« Que les manipulations politiques cessent »

Roland Robert réagit aux attaques d’opposants

Céline Tabou / 28 avril 2012

Le maire de La Possession, Roland Robert, a tenu une conférence de presse afin de répondre à la mise en cause de la politique de sécurité et de prévention de la délinquance dans les médias par Jean-Yves Morel et François Sadon.

Ces derniers, qualifiés de « girouettes politiques » — après avoir soutenu Nicolas Sarkozy puis François Bayrou et Vanessa Miranville lors des cantonales — ont dénoncé l’insécurité dans la commune. « Sur l’insécurité, Jean-Yves Morel veut un policier sur chaque point de vue. Il a fait preuve de démagogie auprès des commerçants attaqués par des cambriolages », a indiqué Roland Robert.

Les élus de la majorité dénoncent les nombreuses manipulations politiques faites par les opposants par presse interposée. En effet, « depuis quelque temps, tout est bon à la récupération politique à La Possession », a expliqué le maire. Ce dernier a indiqué qu’il y a dix jours, des familles dans des logements sociaux avaient dénoncé des problèmes, qui ne s’avéraient être « que des bouchons ». « Chemin Bœuf Mort, des mésaventures ont voulu être mises sur le dos de la commune, mais nous avons décidé de ne plus entrer dans le jeu des conférences de presse interposées, car ce serait leur donner de l’importance ».

« Une situation stable propice au bien-vivre »

Face aux accusations, des représentants de la Police municipale, de la mission chargée de la prévention et des conseillers chargés de cette question ont démontré à l’aide des chiffres de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales que la sécurité au sein de la commune était assurée.

Avec une hausse démographique constante, la commune de La Possession « s’est stabilisée en matière de crimes et délits » avec 947 crimes et délits en 2011, dont 376 faits de délinquance de proximité et 560 vols.

De plus, l’équipe municipale met en avant un taux d’élucidation de la délinquance générale de 47,8%, soit un cas sur deux. En 2011, « aucun acteur, aucun quartier, aucune zone géographique de la commune de La Possession en s’est retrouvé dans une position catastrophique en matière de délinquance », explique cette dernière. En effet, « nous avons mis en place une politique humaine de prévention et d’animation » afin d’éviter ce qui est arrivé en février. « La Possession n’a pas eu d’évènement majeur comme cela a été le cas à Saint-Denis, au Port ou encore à Salazie, car nous avons une situation stabilisée suite aux efforts considérables dans la politique de la ville de prévention et d’animation », a indiqué Roland Robert.

Pour conclure, le maire a expliqué que la délinquance n’était pas seulement une question de sécurité, mais d’exclusion sociale et de chômage que « la commune tente de résoudre » autant que faire se peut.

 Céline Tabou 

Jean-Yves Morel représentant du FN ?


Roland Robert a dénoncé la politique sécuritaire voulue par le conseiller municipal qui tente de récupérer toutes les occasions pour pointer du doigt la commune. « Je pense qu’il faut être vigilant, on ne peut pas en tant que responsable politique laisser tout dire et récupérer les thèses du Front national sur l’insécurité à La Possession », a indiqué le maire. Ce dernier met en exergue la conférence de presse de Jean-Yves Morel, la veille du scrutin du 1er tour, créant « une contre-vérité qui a interpellé les électeurs ». Cela s’est d’ailleurs traduit au sein des résultats du 1er tour de l’élection présidentielle, où le bureau de Jean-Yves Morel a enregistré le plus important nombre de voix pour le FN : 78 voix, soit 14%. « On ne doit pas laisser croire à La Possession qu’il existe un climat d’insécurité et que les forces de l’ordre ne font pas leur travail ou ne sont pas assez nombreuses, ce qui est faux », a déclaré Roland Robert.


Kanalreunion.com