Actualités

Quelle « gauche » à la Région Réunion ?

Ceux qui ont combattu l’Alliance pour la remplacer ne sont pas à la hauteur

Témoignages.re / 24 juin 2016

Hier, l’assemblée plénière de la Région Réunion était fixée le même jour qu’une manifestation contre la loi El Khomri. Cette coïncidence de date a permis de constater qu’aucun élu de la Région n’est venu apporter sa solidarité aux jeunes et aux travailleurs en lutte. Ils sont pourtant quelques conseillers régionaux à se dire de « gauche ». Quand l’Alliance siégeait à la Région, ses élus étaient solidaires et agissaient concrètement dans ce sens.

JPEG - 69.6 ko

Hier, l’assemblée plénière de la Région Réunion était fixée à la même date qu’une journée de mobilisation des syndicats contre un projet néfaste contre les travailleurs. Ce n’est pas la première fois que cela arrive sous la présidence de Didier Robert.

Sous sa première mandature, un cas de figure analogue s’était produit, c’était alors la grande bataille contre le projet du gouvernement de droite visant à attaquer le régime des retraites. L’Alliance avait alors publiquement déploré que la date de l’assemblée plénière ait été maintenue. Ceci étant dit, une délégation de plusieurs élus de l’Alliance avait quitté la séance et s’était rendue au Petit Marché, lieu du rassemblement. Ainsi l’Alliance avait montré la solidarité concrète d’une partie des élus de la Région avec les travailleurs et les jeunes.

La composition de la Région Réunion a changé depuis les dernières élections. L’Alliance n’est plus là. Ceux qui ont voulu la remplacer sont bien loin d’être à la hauteur. Car force est de constater que des élus se disant de « gauche » sont bien sagement restés hier à leur place dans l’assemblée. Il n’y avait pas l’ombre d’un conseiller régional aux côtés des jeunes et des travailleurs, rassemblés hier devant le siège du MEDEF-Réunion pour protester contre la loi El Khomri.


Kanalreunion.com