Actualités

Quelles conséquences pour La Réunion ?

Éric Fruteau et les mesures annoncées

Témoignages.re / 26 août 2011

Dans un communiqué diffusé hier à la presse, Éric Fruteau critique les mesures annoncées et s’interroge sur leur impact à La Réunion.

Le plan d’économie proposé hier par le gouvernement Sarkozy n’est que la triste illustration d’une logique libérale voulue depuis 2007. Le saupoudrage énoncé par le Premier ministre est loin des vraies mesures de justice sociale et d’égalité que commande la situation actuelle.
Nous regrettons que ceux-là mêmes qui ont initié le mauvais temps depuis 2007 en faisant des dégâts dans les PME, la fonction publique, les collectivités, chez les personnes âgées, les jeunes, les salariés et les chômeurs, tentent par des « mesurettes » d’arrêter le cyclone de la crise.
Ainsi, la taxe de 3% sur les hauts revenus n’est qu’exceptionnelle alors qu’elle devrait être pérenne (200 millions sur 12 milliards) ! … Peut-on se satisfaire d’une mesure symbolique ?
En réalité la crise financière n’a fait qu’amplifier des choix libéraux du gouvernement qui n’a cessé de faire des cadeaux fiscaux aux plus riches (300.000 bénéficiaires) et lâcher des milliards aux banques. Nous ne retrouvons hélas plus cet argent dans l’économie aujourd’hui…
Pourquoi le gouvernement ne propose-t-il pas de bloquer la spéculation financière, avec des contrôles stricts sur les mouvements de capitaux ?
Pourquoi n’augmente-t-il pas l’ISF et ne crée-t-il pas une tranche supplémentaire sur les très hauts revenus qui permettrait ainsi une contribution proportionnelle à l’effort collectif ?
À La Réunion, dans un contexte déjà très dégradé, quelles seront les conséquences de la suppression des 30% d’abattement sur le bénéfice imposable des entreprises ?
De même, les niches fiscales ne sont-elles pas ici, dans le cadre notamment de la défiscalisation liée au logement social, des opportunités d’investissement, moteur de notre économie ?



Kanalreunion.com