Actualités

Quelques réflexions à propos de la gestion de la SEM GEM’ PORT

Tribune libre

Témoignages.re / 18 novembre 2015

Le dossier du fonctionnement de la SEM GEM’ PORT des Mascareignes – La Halle a fait l’objet de plusieurs décisions prises lors de deux conseils municipaux récents, en date du 7 avril et du 3 novembre 2015. Comme la presse ne semble pas avoir été invitée à ce dernier conseil de novembre, aucun écho n’a été donné à ces décisions. Il m’est donc apparu nécessaire de faire part d’un certain nombre de réflexions concernant les orientations prises par la municipalité, qui rappelons-le est actionnaire majoritaire de cette société gérant la Halle des manifestations.

Déjà en avril 2015, on avait pu noter la décision du maire d’accroître l’effort financier de la Ville, au travers d’un protocole transactionnel qui l’engage à verser la somme de 535.787 euros dans les comptes de la SEM GEM’ PORT. Cette injection d’argent frais a été renforcée par la décision prise en conseil municipal du 3 novembre d’octroyer un apport en compte courant d’associé à hauteur de 400.000 euros.

Ces contributions financières importantes visent à « réorganiser l’activité et à mettre en œuvre les axes de développement identifiés » de la société. On aurait pu s’attendre donc en toute logique à ce que les options prises dans ce cadre aillent dans le sens d’une préservation, voire d’une augmentation des recettes, ainsi que d’une diminution des charges.

Or ce ne sera pas le cas, si l’on en juge par deux mesures déjà prises et validées par la majorité municipale. La première concerne la suppression pure et simple de la Foire internationale des Mascareignes, qui était déjà en phase avancée de préparation au cours de l’exercice 2014, et alors que cette manifestation était de loin la plus rentable activité de la Halle.

L’autre mesure qui va à contre-courant de la volonté proclamée d’une saine gestion, au niveau de la diminution des dépenses, c’est la décision d’accorder à la représentante de la Ville « occupant au nom et pour le compte de cette dernière le poste de présidente du conseil d’administration assumant la direction générale » des indemnités à hauteur de 5.000 euros par an. Il faut savoir que c’est une première dans l’histoire de la SEM GEM’PORT. Jamais auparavant, depuis sa création en 1994, un élu n’avait perçu d’indemnités pour les responsabilités qu’il exerçait dans la SEM, ni dans aucune autre des organisations extérieures à la Ville. Ces responsabilités étaient jusqu’alors considérées comme inhérentes à la fonction d’élu municipal… mais les temps changent !

Firose Gador


Kanalreunion.com