Actualités

Rapport sur l’analyse de la situation et les propositions du PCR

Intervention de Fabrice Hoarau, secrétaire général du PCR

Témoignages.re / 21 octobre 2013

Dans son intervention, dirigeant communiste a exposé l’analyse de la situation et les principales propositions du Parti pour développer le pays. Voici de larges extraits de son discours.

JPEG - 38 ko
Fabrice Hoarau : « le PCR doit encore plus se mobiliser pour notre jeunesse, l’avenir de notre pays. »

Le PCR est prêt

« Le PCR, soutenu par ses milliers de militants, est encore prêt, ou à nouveau prêt, pour participer aux débats démocratiques qui s’annoncent.

Cela montre surtout votre engagement individuel et collectif pour faire avancer notre parti et ses propositions en ces temps tourmentés.

Car celui ou celle qui se lève le dimanche pour militer pour son parti, pour échanger avec les camarades, celui-là et celle-là, sont des militants, et leur engagement mérite le salut, et le respect. »

1. La gravité de la situation

Une situation "hors normes"

« Notre île se trouve dans une situation économique et sociale de plus en plus grave, de plus en plus dramatique.

Les derniers rapports de l’INSEE mettent en lumière cette situation. L’INSEE décrit la situation de notre pays comme une situation "hors normes". Avec 343.000 personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté, 42% de la population vit avec moins de 935 euros par mois.

Les comparaisons avec d’autres départements français ne peuvent se faire raisonnablement que nous les faisons avec des territoires deux à trois fois plus peuplés, ou en regroupant plusieurs départements de même taille.

Il est évident que c’est le résultat d’un fort taux de chômage et donc de l’absence de revenus, l’absence de salaire du travail.

Ce chômage massif, ce manque d’emploi dans l’économie insulaire de notre pays fait que les familles réunionnaises perçoivent pour une grande part les minima sociaux.

La pauvreté frappe donc 150.000 foyers qui vivent des minima sociaux, ce qui représente 240.000 personnes.

Cette situation est inacceptable d’autant que ces chiffres officiels de l’INSEE figent une situation de 2010 qui s’est encore beaucoup détériorée ces trois dernières années.

Plus que jamais, le PCR doit rester mobiliser pour lutter contre la pauvreté. »

Mobilisation contre le chômage

« La Réunion compte plus de 160.000 chômeurs, ce qui représente près de 30% de la population active.

Le taux de chômage moyen estimé pour la France pour le 1er trimestre 2013 de 10,4% est trois fois inférieur au nôtre.

Les départements dits défavorisés de France comme la Seine-Saint-Denis ou les Bouches du Rhône ne comptent, pour la même période, respectivement que 13,1% et 12,7% de chômeurs.

Le taux le plus élevé d’un département français se situant à 15,5% pour celui des Pyrénées orientales, vous l’aurez compris bien loin des chiffres de notre pays.

Face à cette situation, le PCR doit rester mobilisé pour lutter contre le chômage de masse. »

Solidarité avec les anciens

« Il est intolérable qu’après avoir travaillé toute une vie, nos anciens, nos retraités soient obligés de vivre avec des pensions de misère ne dépassant à peine 500 euros pour les mieux lotis.

42% des personnes de plus de 65 ans vivent à La Réunion en dessous du seuil de pauvreté. 30% des plus de 60 ans ne survivent qu’avec le minimum vieillesse. C’est 9 fois plus qu’en France où les personnes âgées sont les classes d’âges les plus épargnées.

Plus que jamais, le PCR doit rester dans l’action pour défendre les intérêts de nos aînés qui ont tant donné à notre pays. »

Mobilisation pour la jeunesse

« La moitié des jeunes de moins de 20 ans survivent dans une situation de pauvreté, selon l’INSEE, chiffres 2010. Ce chiffres est d’autant plus alarmant quand on sait que 34% de la population réunionnaise a moins de 20 ans, ce qui représente 277.000 jeunes.

37% des mineurs de notre île vivent dans des foyers où aucun des parents ne travaillent et sont par conséquent directement frappés par la pauvreté.

Cette fragilité de la cellule familiale place nos jeunes dans des situations à haut risque. D’une part dans leurs relations avec le système éducatif. Et d’autre part parce qu’elle rassemble tous les symptômes d’une dérive vers les faits de délinquance.

Le PCR doit encore plus se mobiliser pour notre jeunesse, l’avenir de notre pays.

Le PCR doit aussi se mobiliser pour dire non au nouveau calendrier scolaire. Le rectorat parle d’harmonisation des calendriers. C’est du bla bla. On a eu un calendrier climatique, moi aussi, et sous ne sommes pas plus couillons que les autres. Ceci est un pur scandale qu’il nous faut dénoncer. »

Aux côtés des femmes

« La pauvreté se décline aussi et même surtout au féminin, et c’est pour cela que le PCR doit continuer son combat de toujours auprès des femmes réunionnaises. Car dans nos foyers, dans nos familles, c’est le plus souvent les femmes, nos mères, nos femmes, nos filles qui subissent les symptômes de la pauvreté et de la précarité. »

Soutien aux planteurs

« Notre parti ne doit aussi jamais lâcher la bataille auprès de nos agriculteurs. L’agriculture est la base de la structuration de l’économie d’un pays, et face au danger de la mondialisation et des réformes de la Politique agricole européenne, La Réunion toute entière doit se mobiliser. »
2. Propositions du PCR

Pour d’autres solutions

« Les remèdes d’aujourd’hui que sont notamment les contrats aidés ne règleront rien. Même s’ils sont nécessaires et utiles, indispensables au maintien de la cohésion sociale à court et moyen terme, les dispositifs d’adaptation d’aujourd’hui ne suffiront pas, ne suffiront plus. »

Deux grands services

« Le PCR a des propositions, aussi bien pour l’urgence sociale que pour le développement de l’île et la lutte contre le chômage.

Il s’agit entre autres de notre proposition de créer deux grands services d’intérêt public, l’un dans l’environnement, l’autre dans l’aide à la personne. Deux grands services créateurs de milliers d’emplois… »

Autonomie énergétique, autosuffisance alimentaire, logement

« L’autonomie énergétique de notre île, par la production d’énergies renouvelables de toutes sortes, nous permettant à terme une économie de plus de 600 millions d’euros de facture énergétique.

L’autosuffisance alimentaire, on parle parfois plus de la sécurité alimentaire de notre pays et de notre région du sud-ouest de l’océan Indien.

Dans ce domaine, l’actualité nous rattrape, puisque nous voyons que les phénomènes climatiques tels que les cyclones peuvent remettre en cause notre approvisionnement en matière première.

Mais aussi la crise du cricket à Madagascar ou 5 milliards de crickets vont affamer 4 millions de Malgaches.

Mais il nous faut relancer la construction de logements sociaux qui manque cruellement dans notre île.

Le développement de ces secteurs d’activité permettra de créer des milliers d’emplois dans le secteur privé. »

Un fonds réunionnais d’investissement

« Pour permettre le développement indispensable de La Réunion, nous proposons de créer le fonds réunionnais d’investissement qui serait financé par plusieurs leviers :

- une taxe sur les jeux de hasard, PMU et FDJ représente pour 2012 une somme de 316 millions d’euros

- la part réunionnaise de la banque publique d’investissement mise en place par l’État

- une taxe sur les bénéfices des grandes sociétés implantées ici, mais qui n’ont pas leur siège sur l’île comme Total, les sociétés de téléphonie ou d’affermage d’eau et d’assainissement

- et puis l’épargne locale par laquelle les Réunionnais eux-mêmes pourraient participer au développement de leur pays. »

Continuons à nous engager

« Notre île, avec sa population jeune qui ne cesse d’augmenter a des richesses qu’il nous faut stimuler et non bâillonner.

Notre jeunesse et nos enfants méritent qu’au sein du Parti communiste réunionnais nous continuions notre engagement. »


Kanalreunion.com