Actualités

“Ras le cul, de ton cumul”

L’AJFER lance une nouvelle campagne

Témoignages.re / 17 octobre 2011

L’Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion lance une campagne contre le cumul de mandat qui s’étendra jusqu’en 2012, année électorale dense. Avec le mot d’ordre “Ral le cul, de ton cumul”, l’AJFER entend dénoncer les élus cumulards.

Depuis plusieurs années, « nous avons pris pour habitude de prendre des positions sur différents sujets de société », a introduit Béatrice Leperlier, secrétaire générale de l’AJFER. Dans cette optique, l’association a décidé de remettre en avant la question de la gouvernance débattue lors du Festival international de jeunesse réunionnaise, le 14 juillet 2011.

« Le cumul de mandat nuit gravement à la démocratie »

« Chaque jour, nous avons la preuve que notre système démocratique perd de son sens et perd dangereusement en efficacité », a expliqué Béatrice Leperlier. À l’instar des mots d’ordre lancés lors du FIJR, “Un personne, un mandat, une indemnité”, l’AJFER a indiqué que le cumul de mandat nuisait à la mobilité et ne donnait pas de place aux femmes et aux jeunes. De plus, le cumul de mandat « entraîne des dérives financières et des lenteurs dans les institutions », a expliqué Béatrice Leperlier, conseillère régionale. Cette dernière a ajouté qu’à quelques mois de la présidentielle, la question des cumuls des mandats revient à nouveau, la posant même comme un des « thèmes phares de la prochaine campagne ».

Mettant en avant le cadre légal du cumul de mandat, Hassan Ibassaï a expliqué que les lois 294 et 295 du 5 avril 2000 autorisaient un élu à cumuler, sauf pour les représentants au sein l’Assemblée nationale. L’AJFER a d’ailleurs fourni une étude précise, classifiant par parti et par institutions, les élus cumulards.

Sur 127 postes, 97 sont occupés par des cumulards

En plus d’une campagne, l’AJFER a mis en avant l’étude réalisée à La Réunion sur les mandats détenus par les maires, conseillers généraux, conseillers régionaux et parlementaires, soit 127 postes. L’étude révèle que sur 127 postes, 97 sont occupés par des cumulards, soit 76% d’entre eux.

Gilles Leperlier, président de l’AJFER, a présenté l’étude, fourni à la presse, et indiqué qu’il y a « des écarts importants entre les partis, mais quoi qu’il en soit plus des deux tiers des postes d’élus dans les partis à La Réunion sont occupés par des cumulards ». L’étude montre que 92% des élus du Parti Socialiste local cumulés, 80% de la droite sociale, 75% de l’UMP et 67% du Parti Communiste Réunionnais.

Précisant qu’une troisième colonne “autre” (parti et institution) fait mention des autres responsabilités que détiennent les élus, dans le cadre politique. L’association en appelle à la population qui aurait des informations sur le cumul des élus, « en effet, nous disposons de peu d’information ». Toutefois, l’AJFER a indiqué par la voix de son président que dans cette colonne serait indiqué le montant des indemnités des élus.

Sensibiliser, dénoncer et sanctionner

Stephenson Lallemand a expliqué qu’à partir de cette étude, « nous allons lancer une grande campagne contre le cumul des mandats. Celle-ci se déroulera jusqu’à la présidentielle ». Afin de sensibiliser les élus et la population sur le cumul de mandat, une campagne d’affichage “Ral le cul, de ton cumul” se fera sur toute l’île. De plus, un site internet, jecumule.fr a été lancé dimanche 16 octobre pour que chacun puisse prendre connaissance de l’état de la situation à La Réunion. « À travers un texte fondateur, nous allons solliciter le soutien des personnes qui sont d’accord avec ce principe », a ajouté Stephenson Lallemand.

Dans une seconde phase, les indemnités des élus seront disponibles sur le site internet. Et enfin, « nous appellerons à la sanction citoyenne pour les personnes qui ne s’engageraient pas, au moment des élections, au non-cumul des mandats », a conclu le jeune homme.


Kanalreunion.com