Actualités

Rassemblement pour l’espoir d’un avenir meilleur avec le PCR

Dimanche on vote pour les municipales

Témoignages.re / 21 mars 2014

Dimanche, les Réunionnais sont appelés à voter pour le premier tour des élections municipales. Au cours des six prochaines années, la population du pays augmentera de 60.000 habitants. La hausse du nombre de bachelier sera du même ordre. Le défi à relever est considérable. L’enjeu l’est aussi, car les électeurs désigneront des équipes qui auront une responsabilité écrasante au cours des 6 années à venir.

JPEG - 74.9 ko
Hier au Port, un meeting de clôture formidable. Dimanche soir, avec Loulou la vague rouge donner la signal d’une grande victoire pour le rassemblement des Réunionnais.
(photo A.D.)

Les principaux indicateurs de la crise à La Réunion sont connus. Près de 170.000 Réunionnais sont inscrits à Pôle emploi. Il manque plus de 20.000 logements. Le nombre de Réunionnais touchés par l’illettrisme dépasse les 110.000. Quant à la grande pauvreté, elle touche la moitié de la population. Les grandes villes réunionnaises ont le plus fort taux de pauvres de la République. Ce sont Saint-Paul, Saint-Pierre, Saint-Denis, Le Tampon. Elles ont ou ont eu dans leur direction des parlementaires appartenant aux majorités successives au cours des six dernières années. Cela n’a pas permis de redresser la situation.

L’austérité va s’accentuer

A ces indicateurs de la crise structurelle s’ajoutent les conséquences de la crise économique mondiale. Les décisions prises par les gouvernements qui se sont succédé n’ont pas non plus arrangé les choses. Elles ont porté un coup à l’emploi et au pouvoir d’achat. Les dernières en date sont l’arrêt du RSTA et la fin du soutien de l’État au bonus COSPAR. C’est une perte pouvant aller jusqu’à 150 euros pour un travailleur, du jamais vu, et en plus en pleine crise.

Les dernières annonces de Paris indiquent que l’austérité va s’accentuer. Pour tenir ses engagements vis à vis de l’Union européenne, le gouvernement annonce un plan d’économie de 50 milliards d’euros. Le détail sera donné après les élections, au mois d’avril. C’est aussi au mois d’avril qu’il présentera son projet de loi sur la décentralisation. Les compétences des collectivités vont donc évoluer, et cela dans un contexte d’austérité budgétaire sans précédent. Les équipes élues d’ici la fin du mois n’auront guère de répit. Elles seront au pied du mur tout de suite, pas d’état de grâce en perspective.

Choix décisif

C’est pourquoi le choix à faire est décisif. Certains pensent qu’il est encore possible de continuer avec le système qui produit les inégalités que nous connaissons aujourd’hui. D’autres font des propositions pour changer la situation, c’est notamment le cas du PCR. Fidèle à sa ligne de rassemblement, le PCR mobilise pour que les Réunionnais puissent réussir à relever le défi du développement. Il présente des candidats dans de nombreuses communes. Le Parti communiste réunionnais dirige aujourd’hui 4 communes, et il a des possibilités pour progresser encore. C’est en effet lui qui porte l’espoir d’un autre avenir.


Kanalreunion.com