Actualités

Rassembler pour se renforcer : Cyril Melchior méprise les femmes !

Départementales à Saint-Paul

Témoignages.re / 20 mars 2015

« À l’heure de la promotion des femmes en politique, grâce à la parité au futur Conseil Départemental, Cyril Melchior méprise les femmes ! », écrivent Céline Charolais-Hoarau et Claudia Laup dans un communiqué adressé hier à la presse au nom de Rassembler pour se renforcer.

Les prochaines élections départementales des 22 et 29 mars prochains signent une évolution historique de notre démocratie républicaine : la représentation à parité exacte des conseillers départementaux entre les hommes et les femmes. Cette réforme est unanimement saluée comme un gage de rénovation de la classe politique et de modernisation des pratiques politiques.

Cette évolution arrachée de dures luttes féministes n’est pas un luxe. En témoigne la goujaterie d’un certain candidat qui a récemment révélé sa conception particulièrement rétrograde de sa relation aux femmes.

Lors d’une réunion publique, mardi 17 mars 2015, quelques minutes après 19h00, Monsieur Cyril Melchior, conseiller municipal, adjoint aux affaires financières de la commune de Saint-Paul, vice-président du TCO, Représentant du TCO au Syndicat Mixte de Traitement des Déchets et candidat au cumul d’un mandat supplémentaire au Conseil Départemental, a déclaré :

“(…) quand les femmes se mobilisent [pause] c’est là qu’c’est bon ! (…)”

Ces paroles sont indignes d’un homme politique. Nous ne pouvons pas considérer qu’avec son expérience de l’action publique, l’orateur a improvisé son discours. Cette obscénité –qui se voulait humoristique ?– est indigne d’un élu de la République, surtout lorsqu’il est candidat à cette élection historique. Nous exigeons de sa part des excuses publiques aux femmes qu’il a insultées par l’insolence de son propos. L’art de la grivoiserie, qu’au demeurant ne maîtrise même pas correctement ledit candidat, n’a absolument pas sa place dans le débat politique.

Nous saisirons les autorités administratives et judiciaires, y compris la commission électorale, afin de faire condamner cette muflerie.

Nous appelons en outre les électrices et les électeurs du nouveau 1er canton de Saint-Paul à sanctionner sèchement ce candidat, dimanche 22 mars, en votant avec notre bulletin.

Céline Charolais-Hoarau et Claudia Laup


Kanalreunion.com