Actualités

Réflexion, solidarité et proposition

Assemblée générale de la section PCR du Tampon

Témoignages.re / 23 janvier 2012

Réunis à l’initiative de la Section communiste du Tampon, des militants du Tampon et une délégation PCR de La Rivière ont assisté à l’assemblée générale qui s’est tenue samedi dans la grande ville des Hauts. Au programme : bilan et perspectives des actions militantes, solidarité avec Sainte-Suzanne et Maurice Gironcel et proposition d’investiture d’un jeune élu Riviérois et d’une Tamponnaise pour les législatives de juin 2012.

Briser la logique antisociale

Yves Grondin, secrétaire de la section du Tampon et Claude Hoarau, dirigeant du PCR, ont tour à tour évoqué les contradictions croissantes de la situation économique et sociale de La Réunion. Avec précision, Yves Grondin a décliné les développements toujours plus rapides et désastreux de la crise sur la société réunionnaise. Croissance du chômage, misère grandissante, disparition du patrimoine industriel réunionnais avec, par exemple, la prise en main par les multinationales des deux dernières usines sucrières… Le secrétaire de la section du Tampon a pointé du doigt le principal facteur aggravant de la dépression qui frappe notre pays : la politique menée par l’UMP et impulsée par son dirigeant Nicolas Sarkozy, « le plus antisocial des dirigeants de la Ve République ».

La Réunion au cœur des batailles

Un état des lieux sur lequel Claude Hoarau s’est appuyé pour préciser les enjeux politiques de la période. « Ce monde en crise est aussi un monde en révolte », affirme l’élu de Saint-Louis, bien connu pour son engagement internationaliste. « Partout, constate-t-il, où l’offensive du capitalisme organise la pénurie et la dépossession des peuples, elle rencontre des résistances ». Rapportée à notre pays, cette mobilisation doit, explique-t-il, « mettre La Réunion au centre de toutes les batailles ». Face à l’effondrement des économies occidentales, il est urgent de conquérir l’autonomie énergétique qui brisera les chaînes de la dépendance pétrolière. Il est vital de bâtir, avec les États voisins, la politique d’autonomie alimentaire qui sauvera le pays en cas d’écroulement des échanges internationaux. Il est décisif de reconstruire l’économie locale, grâce à des grands travaux qui fourniront aux Réunionnais des emplois et des équipements tels que le chemin de fer, de grands axes routiers…
Pour cela, martèle à son tour le dirigeant communiste, il faut avant tout en finir avec le régime sarkoziste et donner un coup d’arrêt à son cortège de démolitions. Claude Hoarau a appelé à « construire ensemble » le nouveau projet réunionnais qui suivra le changement à la tête de l’État. Une opportunité « d’arracher des avancées pour le pays » que le PCR doit saisir, dans le respect d’une identité militante forgée par 50 ans de combats décisifs, a conclu le maire de Saint-Louis, appelant à une vaste mobilisation lors des élections présidentielles… et au scrutin législatif, pour que les députés communistes puissent peser en faveur de La Réunion sur les décisions prises à Paris.

Législatives : Yvan Dejean et Marie-Roberte Grondin pour mener la bataille

Pour mener cette bataille, la section du Tampon a emboîté le pas à celle de La Rivière, en proposant à son tour au Secrétariat du PCR d’investir Yvan Dejean, secrétaire de la section de La Rivière et troisième adjoint au maire de Saint-Louis, dans la 3e circonscription, avec pour remplaçante la Tamponnaise Marie Roberte Grondin. Une proposition adoptée à l’unanimité des quelque 150 militants réunis. Prenant la parole, Yvan Dejean a remercié les militants rassemblés avant de rendre un hommage ému à Claude Hoarau et à Paul Vergès, « grands hommes et grands camarades » qui ont porté la candidature PCR sur les terres des Hauts. « J’espère être à la hauteur de votre proposition, et aider au difficile combat que mènent les progressistes tamponnais pour plus de justice et de solidarité », a conclu le jeune Riviérois.

Soutien au « fils du Tampon »

C’est marqué par une émotion tout aussi forte que les communistes réunis ce jour-là ont approuvé une motion de soutien à Maurice Gironcel « un fils du Tampon », a-t-on rappelé dans le public de la permanence, où figure en bonne place une affiche du maire de Sainte-Suzanne. Les militants de la Section communiste du Tampon ont dénoncé les manœuvres d’une « justice injuste » qui tente de briser l’élan du pays.

Soutien à Maurice Gironcel à Sainte-Suzanne

Voici le texte de la motion de soutien adoptée par la section PCR du Tampon.

La section PCR du tampon dit que Maurice Gironcel a été victime d’un jugement injuste le privant temporairement de ses droits. Ce jugement a manifestement été rendu dans le but de l’éliminer de la vie politique. Suite à la parole donnée par la majorité des conseillers municipaux, le peuple de Sainte-Suzanne va réparer cette injustice en votant massivement le 29 janvier 2012 pour Maurice Gironcel. La section PCR du Tampon approuve la décision prise par notre Parti de soutenir Maurice Gironcel dans cette bataille municipale. La section PCR regrette la division à Sainte-Suzanne à l’occasion de cette élection municipale, et apporte son soutien total à Maurice Gironcel. Elle demande aux électrices et électeurs de Sainte-Suzanne de condamner les diviseurs en votant massivement pour Maurice Gironcel le 29 janvier 2012.

Soutien à la candidature d’Yvan Dejean dans la 3e circonscription

L’assemblée générale de la Section PCR du Tampon réunie samedi propose à la direction du Parti la candidature d’Yvan Dejean aux législatives dans la 3e circonscription.

« A l’issue de l’assemblée générale de la section PCR du Tampon, la section rappelle les valeurs de notre Parti : solidarité, respect, fraternité, respect et discrétion. L’année 2012 sera une année de tous les dangers, mais aussi celle de l’espoir pour notre population, et en particulier, pour les plus faibles, au moment de l’alternance politique, lors de la présidentielle de 2012 et de la législative qui suivra. Pour cela, il faut un véritable changement afin d’arrêter la casse sociale de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement.

La section PCR du Tampon dénonce avec force la politique antisociale de ce gouvernement UMP, dont le bilan est désastreux pour les Français et plus encore pour les Réunionnais. Des dizaines de milliers de travailleurs réunionnais sont au chômage, et depuis que M. Sarkozy gouverne la France, le nombre de Réunionnais sans emploi n’a jamais été aussi élevé, atteignant plus de 30.000 demandes de logement sont en souffrance, la conjoncture économique n’a jamais été aussi mauvaise. La politique de Nicolas Sarkozy vient d’être sanctionnée encore par la perte du triple A. À cette situation dramatique, il est urgent de répondre par un projet réunionnais.

La section PCR du Tampon approuve la décision de la section PCR de La Rivière et propose également la candidature d’Yvan Dejean et de celle de Mme Guyliane Marie Roberte Grondin comme suppléante. Elle demande au bureau politique du PCR de prendre acte de cette proposition ».


Kanalreunion.com