Actualités

Régine Payet : « J’appelle au rassemblement le plus large possible autour de la candidature de Jean Yves Langenier, et de sa suppléante Therèse Rica »

Législatives – 2e circonscription

Témoignages.re / 25 mai 2012

Régine Payet élue à la mairie de La Possession dans le courrier que l’on publie ci-après — les surtitres sont de “Témoignages” — explique son soutien à la candidature de Jean-Yves Langenier et de sa suppléante pour ces législatives-circonscription 2.

Militante associative impliquée depuis de nombreuses années sur La Possession, je me suis engagée en politique auprès du maire de La Possession, Roland Robert, parce que je suis parfaitement consciente de l’œuvre qu’il a accomplie pour bâtir cette ville et que je sais ce nous devons aux luttes politiques auxquelles ont pris part nos aînés durant des décennies.

La fidélité à ces combats communs et l’adhésion à un projet pour construire l’avenir sont les valeurs fondant mon engagement politique.

Aussi, je suis profondément choquée par le scénario qui s’est dessiné dans la 2e circonscription.

« Nous ne pouvons tolérer cette volonté de détruire cet héritage »

Comment accepter qu’une députée sortante, élue à plusieurs reprises grâce au soutien sans faille des militants et des dirigeants du Port et de La Possession, en arrive aujourd’hui à combattre sans pudeur ceux-là mêmes qui lui ont tant apporté ? Pourquoi a-t-elle choisi la voie de l’affrontement alors que celle de la sagesse lui permettait de livrer une bataille électorale qui l’aurait grandie ? Comment peut-elle à ce point fouler aux pieds les valeurs qui ont fondé son engagement ?

Nous ne pouvons tolérer cette volonté de détruire cet héritage, alors que notre responsabilité est de le faire prospérer, pour être encore plus fort face aux défis qui nous attendent et par respect pour celles et ceux qui ont lutté pour faire de La Réunion celle qu’elle est aujourd’hui.

Nous ne pouvons accepter cette volonté de division, l’invective et la menace, dont le seul objectif est de préserver les acquis personnels d’une députée sortante, qui ces dernières années, à maintes reprises, a agi pour faire perdre son propre camp.

En tant que femme engagée, je ne peux non plus adhérer à l’utilisation des principes de parité et de valorisation de la femme quand il s’agit de porter atteinte aux valeurs mêmes qui fondent la loyauté en politique. Personne ne peut réécrire l’histoire. Pas même Mme Bello qui a été élue 1re femme députée de La Réunion en 1997 par la volonté de l’organisation politique à laquelle elle appartenait ; c’est aussi le Parti Communiste Réunionnais qui a initié et inspiré le combat de l’Union des Femmes de La Réunion (UFR). Ce mouvement perdrait de sa légitimité s’il devait être réduit aujourd’hui à ne servir les intérêts que d’une seule personne. Le combat de Mme Bello dans la 2e circonscription n’est pas celui de la parité. Ce n’est que la lutte acharnée d’une personne qui veut s’approprier un territoire électoral pour s’accrocher à un mandat. C’est un combat personnel dirigé contre une organisation politique.

À La Possession, les soutiens qui se sont exprimés en faveur de Mme Bello laissent aussi penser qu’ils ne visent que l’objectif de règlement de comptes. L’ex 1re adjointe, historiquement opposée à Mme Bello, la rejoint aujourd’hui dans le camp de la division. La population de La Possession connaît les divergences qui nous opposent aujourd’hui à celle qui fut la 1re adjointe. Ces divergences se situent au niveau de l’éthique qui doit animer une élue de la République. Ce ralliement n’honore pas Mme Bello.

« Il est de notre devoir de mettre en commun toutes nos forces »

Alors que la situation de notre île d’une gravité sans précédent doit avant tout nous inspirer unité et action pour offrir une perspective concrète et des conditions de vie meilleures pour le plus grand nombre, il est de notre devoir de mettre en commun toutes nos forces en mobilisant les femmes et les hommes de bonne volonté pour livrer un seul combat : celui du développement de notre pays. Pour relever ce défi, il faut rassembler et non diviser.

C’est pourquoi, j’appelle au rassemblement le plus large possible autour de la candidature de Jean Yves Langenier, et de sa suppléante Therèse Rica, dans la 2e circonscription. "

Régine Payet, adjointe au maire de La Possession et militante associative



Un message, un commentaire ?



Messages






  • À La Possession, Mme BELLO peut compter sur le soutien de Sylviane LEBRETON-RIVIÈRE dont la mise en examen dans une affaire d’intérêts personnels ne la grandit pas. C’est pour avoir caché cette mise en examen peu reluisante que Mme LEBRETON-RIVIÈRE a perdu ses délégations.

    - > Hier mercredi 23 mai, lorsqu’elle s’agitait, à la toute fin du conseil municipal, pour tenter (aidée du soutien vocal de son fils) de créer un incident pour faire le buzz, elle a montré jusqu’à quel niveau elle est capable de descendre. Mme BELLO a bien du souci à se faire avec un tel soutien. En février encore, Sylviane n’avait pas de mots assez durs contre Huguette Bello ("Huguette la guêpe", se plaisait-elle à répéter). Aujourd’hui, mise en examen, la voilà qui, par crainte de la justice, se réfugie dans les jupes de Mme BELLO. Et une casserole aux basques de Mme BELLO, UNE !

    - > Chaque réunion tenue en faveur de Mme BELLO a, pour principal et virulent orateur, Gérard RIVIÈRE, le marchand de sommeil, exploiteur de la misère des Mahorais. Et deux casseroles aux basques de Mme BELLO, DEUX !

    - > Pour fonder son "parti", Mme BELLO est partie glaner du soutien un peu partout. Sur CILAOS, elle s’est attaché le soutien de Jacques TÉCHER … lequel mène campagne en faveur de la candidature de TAK. Mme BELLO va certainement donner une interview au JIR, comme elle l’avait fait le 18 mars 2010, pour nous dire combien elle est "bouleversée" par le ralliement de Jacques TÉCHER à TAK ? Et TROIS casseroles aux basques de Mme BELLO, TROIS !

    - > Une indélicate, un marchand de sommeil, un soutien actif à TAK, celui qui tant la bouleverse, sûr et certain, Mme BELLO soigne son image de marque !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bravo, Madame, pour votre engagement. Bravo pour ce rappel de l’Histoire. Bravo et merci pour retranscrire ce que nous femmes et hommes de La Réunion sommes : des enfants issus de la lutte , attachés à l’esprit de résistance et surtout reconnaissants à l’oeuvre de nos aînés et donc, profondément animés par la volonté de porter ensemble les valeurs de progrès aux côtés du PCR, cest _à_dire servir l’intérêt supérieur de notre peuple, de son avenir et de sa jeunesse !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com