Actualités

Régionales à La Réunion : échec total de la stratégie du PS

Recul de trois points et perte d’un siège de conseiller régional

Manuel Marchal / 23 mars 2010

Moins de 19% avec le renfort d’Europe Écologie, du MRC et du PSR : le Parti socialiste essuie une défaite historique à La Réunion. Résultat, la liste conduite par Michel Vergoz n’aura que six élus, dont cinq membres du PS.

13% des voix au premier tour, 17 points derrière l’Alliance, et un maintien au second tour au risque de faire gagner l’UMP : cette stratégie suicidaire du Parti socialiste est sans équivalent dans les annales, elle a été sévèrement sanctionnée par les électeurs.
En effet, avec non seulement le renfort des Verts, mais aussi du MRC de Jean-Pierre Chevènement et du Parti socialiste réunionnais, le PS réalise un score inférieur à 2004 : il passe de 22% à moins de 19% et il perd plus de 7.500 voix. En termes de sièges, le PS n’en détient plus que 5 au lieu de 6, le dernier élu de la liste étant une représentante du MRC.
Le PS recule au niveau où il était en 1992. Depuis la première élection régionale en 1983 à La Réunion, le PS ne progresse pas, il stagne, et sans union avec d’autres forces progressistes, il est voué à l’opposition.
L’évolution de son nombre de conseillers régionaux est un révélateur. Le PS est constamment le second, voire le troisième des forces de progrès, avec un nombre d’élus compris entre 5 et 7. C’est donc ce que "pèse" le Parti socialiste à La Réunion, et encore faut-il souligner que la seule fois où le PS a eu 7 conseillers régionaux, c’était en 1998, dans le cadre d’une union dès le premier tour avec les forces progressistes dans le cadre du Rassemblement.
Michel Vergoz ne peut pas nier cette évidence, elle s’est renforcée au premier tour lorsque la liste conduite par le PS a plafonné à 13%, soit le même score qu’en 1983. Comment, dans ces conditions, le PS aurait-il pu améliorer sa représentation ?
Résultat : le PS recule à cinq sièges, et offre à l’UMP une victoire inespérée. C’est le résultat d’une stratégie suicidaire qui va totalement à l’encontre de l’expression populaire des Réunionnais.

M.M.


Évolution du nombre des élus du PS à la Région

1983 6 élus
1986 6 élus
1992 5 élus
1993 6 élus
1998 7 élus
2004 6 élus
2010 5 élus


Kanalreunion.com