Actualités

Rejoindre le combat du PCR pour gagner les batailles futures

Meeting de Saint-Joseph

Témoignages.re / 27 avril 2012

Près de 200 personnes s’étaient réunies mercredi soir à Saint-Joseph pour le meeting du Parti communiste réunionnais. David Lebon, Tatiana Assing et Elie Hoarau sont intervenus tour à tour pour fustiger le bilan du président sortant Nicolas Sarkozy et prôner le rassemblement autour de François Hollande.

Comme l’a expliqué le premier secrétaire du Parti communiste, Elie Hoarau, M. Hollande a répondu favorablement au projet du parti pour La Réunion. « Il a dit oui à notre projet » : oui au tram-train, oui à l’autonomie énergétique avec les énergies renouvelables et oui au développement de l’agriculture locale vers une auto-suffisance alimentaire. Ce projet ambitieux est porteur d’emplois pour toute notre jeunesse et pour nos jeunes diplômés à condition bien sûr que des formations adaptées soient créées ici à La Réunion.

Après les présentations et remerciements de Gilbert Ramin, David Lebon a insisté entre autres sur le bilan négatif de M. Sarkozy pour les artisans et les petites entreprises. Il a expliqué comment la taxe professionnelle a en réalité été remplacée par un autre impôt. Celui-ci reversé directement à l’État a un effet pervers et n’incite plus les communes à ouvrir des zones artisanales pour leurs administrés.

David Lebon a invité tous les gens présents à rejoindre le combat mené par les militants du PCR pour gagner les batailles futures : pas seulement la présidentielle, mais aussi les législatives (Elie Hoarau et sa suppléante Tatiana Assing se présentent dans la 4ème circonscription qui comporte Saint-Joseph, Saint-Pierre et Petite-Ile) et les municipales. Etre élu, en effet, c’est porter le projet du PCR pour La Réunion et le faire appliquer.

Des réformes injustes et inefficaces

Tatiana Assing a ensuite dressé un tableau sombre de la mandature Sarkozy : un chômage en hausse, le trou de la Sécu qui se creuse davantage, une dette publique qui explose.

Dès lors, toutes les réformes de M. Sarkozy apparaissent injustes et inefficaces. Les salariés ont beaucoup perdu avec la réforme des retraites, les missions de service public dénaturées et moins bien assurées. Il n’y a plus assez d’enseignants pour être face aux élèves : 80.000 postes sont supprimés dans l’Éducation nationale. Dans le domaine de la santé, les mutuelles augmentent leur tarif, les médicaments sont de moins en moins remboursés, voire plus remboursés du tout.

La classe moyenne s’appauvrit, les pauvres deviennent de plus en plus pauvres… et les riches de plus en plus riches.

La dette publique n’est qu’un prétexte pour M. Sarkozy pour mettre en place sa politique ultra-libérale, favorisant ses amis très riches qui lui payent ses vacances. Les réformes menées ont été bâclées, menées à la va-vite avec autoritarisme à l’image de celle de l’Éducation nationale ou de celle de l’hôpital dénoncée dans ses propres rangs. Toutes suivent un même schéma : il faut un seul grand patron, à son image, qui lui rend directement des comptes sur les économies réalisées. Aucun cas n’est fait de nos enfants ou des malades : seule importe la logique budgétaire. Le but de M. Sarkozy est de faire qu’une majorité de jeunes des classes populaires arrête l’école après le collège, devenant ainsi une main-d’œuvre docile et facilement manipulable. Aucune avancée sociale n’est possible avec ce candidat qui n’a jamais voulu négocier avec les partenaires sociaux.

Les jeunes payent le prix fort

Avec la crise, ce sont les jeunes qui payent le prix fort. 60% d’entre eux sont au chômage, entrant dans la détresse et la désillusion. Ils sont aussi les victimes de la réforme des retraites qui les prive par exemple des postes dans la fonction publique. Le parti a un projet ambitieux pour La Réunion, porteur d’emplois durables et donc d’espoir pour ces jeunes.

Tatiana Assing explique son engagement pour eux et pour les femmes, les invitant à la rejoindre dans le combat politique aux côtés d’Elie Hoarau.

Elle dénonce des pratiques inadmissibles dans l’embauche des femmes de la part de certains employeurs, parfois des élus, qui réclament des faveurs sexuelles en échange d’un travail. Les violences faites aux femmes ne doivent pas être banalisées. Elle se révolte contre des paroles indignes du rappeur invité au Sakifo. Les lois protégeant les droits des femmes doivent être appliquées.

De façon générale, il convient de faire évoluer l’image la femme-objet véhiculée par les médias. Il est insupportable de penser que la pornographie est à la portée de nos enfants, à la radio, à la télévision aux heures de grande écoute, ou encore sur les téléphones portables.

C’est ensuite au tour du candidat aux législatives, Elie Hoarau, de tracer les grandes lignes du projet du parti devant une assemblée à l’écoute. Ce projet a été validé par M. Hollande et se concrétisera s’il y a des élus communistes. Il permet de créer de façon immédiate des emplois durables dans deux grands secteurs : l’aide à la personne et l’environnement, ceci sans crédits supplémentaires de la part de l’État. Il paraît en effet bien plus juste de regrouper les moyens donnés aux collectivités que certains élus détournent à des fins électorales. Elie Hoarau dénonce les contrats qui se multiplient à l’approche des élections. Il faut cesser le chantage aux urnes et rendre la dignité aux Réunionnais avec un emploi stable.


Kanalreunion.com