Actualités

Relancer les grands chantiers

2012 : le changement. Quel changement ? Pour qui ? Par qui ?

Témoignages.re / 18 avril 2012

Au cours de l’ancienne mandature sous la direction de l’Alliance, la Région Réunion avait lancé une série de grands chantiers destinés à améliorer la qualité de vie des Réunionnais, et notamment créer des emplois et de l’activité. Depuis mars 2010, tous les grands projets ont été supprimés ou arrêtés. Seuls les chantiers du pont de la rivière Saint-Etienne et la déviation de Saint-Joseph ont échappé à cette campagne de démolition car il était impossible pour Didier Robert de tout stopper.

La destruction des grands chantiers

La Réunion a un taux de chômage de 29,7%, dont 60% chez les jeunes. L’économie réunionnaise est en récession suite à la suppression des grands chantiers, qui permettait de créer des emplois, valoriser les atouts de l’île mais également anticiper l’impact des changements climatiques sur territoire, par une politique d’aménagement efficace.
Parmi ces grands chantiers, l’abandon du projet du tram-train a remis en cause l’évolution des modes de déplacements à La Réunion, qui est en vigueur partout en Europe et dans le monde. L’objectif de ce transport ferroviaire était d’éviter le coma circulatoire qui menace La Réunion et répondre aux objectifs environnementaux nationaux et internationaux.
Autre grand chantier démoli : celui de l’arrêt du chantier de la nouvelle route du littoral sur 4 voies pour la remplacer par une 6 voies totalement irréalisable.
L’arrêt de ces deux grands chantiers, ce sont 3 milliards d’euros que Didier Robert, représentant de Sarkozy à La Réunion, a décidé d’enlever aux Réunionnais avec le soutien du gouvernement UMP.

Les données de la crise

- la dictature du tout-automobile entraine gaspillage d’argent, de temps et menace l’environnement

- l’UMP a cassé la dynamique des grands chantiers

- des milliers de travailleurs jetés au chômage à cause de l’arrêt du chantier du tram-train

- refus de construire la route du littoral déjà financée et son remplacement par un chantier pharaonique irréalisable

- désengagement de l’État dans la construction de logements

- casse du grand chantier de l’autonomie énergétique


Kanalreunion.com