Actualités

Renforçons le poids du contrat entre le nouveau président de la République et la population

2012 : le changement. Quel changement ? Par qui ? Pour qui ?

Manuel Marchal / 10 mai 2012

À La Réunion, François Hollande a obtenu plus de 71% des voix. Notre île a apporté 15% de l’écart de voix en faveur du candidat du changement. Le Parti communiste réunionnais a été à la hauteur de son engagement aux côtés de François Hollande, comme en témoigne le record du Port avec 81,5% des suffrages pour François Hollande, et le tir groupé de toutes les communes dirigées par un maire PCR au-dessus de la moyenne réunionnaise. Ce dimanche 6 mai a été la première étape du changement, la seconde sera l’élection d’un maximum de députés PCR, les seuls qui sauront porter le contrat signé entre le nouveau président de la République et la population.

Ce dimanche, les Réunionnais ont massivement suivi l’appel lancé par le Parti communiste réunionnais. C’est en effet dans les communes où le PCR est en responsabilité que l’avance de François Hollande a été au-dessus de la moyenne déjà particulièrement élevée à La Réunion. Arrive en tête Le Port, qui détient le record de La Réunion avec 81,5% des suffrages pour le candidat du changement. À La Possession, Saint-André, Saint-Louis et Sainte-Suzanne, François Hollande a obtenu un score au-dessus de la moyenne. Force est de constater que le PCR a été à la hauteur de son engagement, ce qui explique pourquoi, à elle seule, La Réunion est à l’origine de 15% de l’écart de voix entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, alors qu’elle ne représente que 1% du corps électoral.
Ce succès donne donc un poids important au contrat entre le nouveau président de la République et la population, car la mobilisation des Réunionnais représente 15% de la victoire de François Hollande.
Ce contrat, c’est à la base un engagement pris par le candidat avec le Parti communiste réunionnais. Le PCR a réussi à négocier un accord sur l’essentiel, avec à la clé un message d’espoir pour la population, car les grands chantiers vont repartir, et des emplois vont pouvoir être créés massivement dans l’environnement et les services à la personne grâce à la structuration de deux grands services. Quant aux jeunes, ils auront le droit de travailler dans leur pays.
Pour que la population puisse voir le changement tant attendu se réaliser, il est aujourd’hui clair qu’il faut renforcer le poids du contrat entre le nouveau président de la République et la population. En effet, lors de ces deux derniers jours, deux responsables de la Fédération socialiste, Michel Vergoz, l’ancien Premier secrétaire, et Gilbert Annette, l’actuel Premier secrétaire, ont renouvelé dans la presse leur opposition au tram-train, et leur attachement à l’irréaliste route du Littoral prévue dans l’accord Fillon-Didier Robert, qui prévoit que l’essentiel des coûts seront payés par le peuple réunionnais.
Si le sénateur et le premier secrétaire de la Fédération du Parti socialiste sont contre le programme du président de la République, il est évident que leurs candidats aux législatives ne feront rien pour faire respecter la volonté de changement exprimée par la population les 22 avril et 6 mai.
D’où la nécessité de l’élection d’un maximum de députés du Parti communiste réunionnais pour construire La Réunion nouvelle que la population appelle de ses vœux.

M.M.

« Oui, il nous faudra aller vers le tram-train »

« Vous avez besoin d’infrastructures, vous souffrez plus que d’autres régions de France et d’Outre-mer de ce problème du prix des carburants, ce qui a justifié un mouvement qui s’est produit au mois de février.

Eh bien, oui, il nous faudra aller vers le tram-train, c’était un projet que vous avez lancé et il appartiendra au prochain président de lui donner toute sa place ». (Extrait du discours de François Hollande à Saint-Louis)

« Autonomie énergétique, autonomie alimentaire »

« J’ai pris des engagements sur l’autonomie. Cette île doit retrouver son autonomie énergétique. Au-delà de l’hydraulique, nous devons mettre la priorité sur le renouvelable, c’était le sens de mon déplacement à Saint-Louis. Une entreprise remarquable, qui allie la production énergétique, mais également la culture. Qui permet donc d’avoir des produits, des fruits, des légumes, et en même temps d’avoir une capacité de production d’électricité.

Donc, nous avons là tout ce qu’il nous faut pour le développement de cette île, l’autonomie, autonomie énergétique, autonomie alimentaire ». (Extrait du discours de François Hollande à Saint-Louis)

Emplois dans l’environnement et les services à la personne

« Avec nos amis du Parti communiste réunionnais, j’ai pris des engagements. Le premier, c’est de promouvoir l’emploi. Emplois aidés bien sûr, parce que c’est la première réponse, mais elle ne suffit pas. Emplois dans le secteur privé, c’est nécessaire, et notamment tout ce qui tient à l’environnement, à la production d’énergie, mais aussi service à la personne, où il y a tant de besoins pour l’enfance, le vieillissement, la dépendance ». (Extrait du discours de François Hollande à Saint-Louis)

Du lundi au vendredi

De 7h à 8h

Alon Kozé sur KOI

Avec Firose Gador et Loulou Hippolyte


Kanalreunion.com